LaMarcus Aldridge n’exclut pas une fin de carrière à Portland; Damian Lillard est prêt

LaMarcus Aldridge n’exclut pas une fin de carrière à Portland; Damian Lillard est prêt

Il suffit parfois d’un petit émoji pour enflammer « l’internet ». Dans un tweet depuis effacé pour éviter tout amende, Damian Lillard avait fait part de son envie de revoir LaMarcus Aldridge dans le roster des Blazers, hier. L’intérieur des Spurs a réagi avec un “👀”, qui a tout de suite été interprété comme un désir de sa part d’un jour reposer ses valises dans l’Oregon.

« Je m’ennuyais, j’ai fait ça. Je ne regrette pas. On ne peut rien faire de nos jours. L’émoji c’était juste pour dire : ‘J’ai vu ton tweet’. C’est tout. » LaMarcus Aldridge

Parti en 2015 pour tenter sa chance dans le Texas, dont il est originaire et où il a joué à l’université, Aldridge imagine sa fin de carrière soit dans une équipe, soit dans l’autre.

« Quand j’y pense, je me dis que ce serait cool que ça se termine soit à San Antonio, soit à Portland. Les deux m’iraient. Je me suis créé de bons souvenirs à San Antonio, je me sens dans une bonne famille ici. Ils me comprennent, je les comprends. Je partage beaucoup d’histoire avec Portland. Donc finir ma carrière là-bas m’irait aussi. Terminer à San Antonio me va parfaitement, mais si les choses doivent changer ici, s’ils décident de miser sur la jeunesse, ça ne me dérangerait pas d’aller à Portland. » LaMarcus Aldridge

En 5 ans, l’animosité des fans des Blazers envers leur 3ème meilleur scoreur historique s’est doucement évaporée.

« Beaucoup de choses ont changé. Tu grandis. Ce n’est pas un secret, ma relation avec Dame s’est grandement améliorée. On a eu de bonnes discussions au fil des années, et on se comprend définitivement mieux. Ce n’était pas nous, c’était les gens autour de nous. Donc bien sûr quand ta relation avec le principal gars de l’équipe s’améliore, le feeling est différent. Je n’ai passé que des bons moments là-bas. Il y a eu des hauts et des bas comme partout, mais je suis devenu qui je suis là-bas. Donc bien sûr, quand tu vieillis, tu accordes de la valeur à ces choses-là. Ce qui a joué le plus grand rôle là-dedans c’est évidemment que le fait que Dame et moi avons réparer quelque chose qu’on n’avait pas vraiment cassé nous-mêmes, simplement en discutant. » LaMarcus Aldridge

via NBA.com

Leave a Reply