Mémoires de Jerry Krause : Al Vermeil, l’une des personnes de l’ombre à l’origine de la déclaration la plus décriée de l’ancien GM

Mémoires de Jerry Krause : Al Vermeil, l’une des personnes de l’ombre à l’origine de la déclaration la plus décriée de l’ancien GM

Jerry Krause n’a pas eu le temps de finir d’écrire ses mémoires, mais sa famille a décidé d’en partager plusieurs extraits dont celui-ci (ci-dessous), relayé par NBC Sports, à propos d’Al Vermeil, frère de l’ancien coach NFL Dick Vermeil et ancien préparateur physique à Chicago.

« Al n’a jamais voulu être et n’a jamais été dans la lumière. Mais il était extrêmement brillant, coriace, toujours en train d’essayer d’améliorer ses méthodes et de trouver de nouveaux moyens de conditionner et tester les athlètes. On avait rempli la salle de gym/musculation du Berto Center (centre d’entraînement des Bulls) de miroirs parce qu’Al voulait que les joueurs voient leurs progrès et gagnent en confiance.

Il a aidé des joueurs vétérans à allonger leurs carrières : parmi eux Dave Corzine, Bill Cartwright, John Paxson, Steve Kerr et d’autres. Il a aidé de jeunes draftés maigrichons comme Scottie Pippen ou Horace Grant, avec leur éthique de travail également, à devenir plus costauds et rapides. Il a convaincu des joueurs que le travail de la force et de la condition physique pouvait faire gagner des titres et leur rapporter beaucoup d’argent. Il a aidé à convaincre des joueurs de rester à Chicago durant une grande partie de l’offseason et de travailler ensemble pour progresser et se renforcer.

De la saison 1986-87 jusqu’à notre dernier titre en 1998, nous avons eu peu de grosses blessures. Phil (Jackson) jouait aussi un rôle là-dedans parce qu’il avait la remarquable capacité à voir si un gars avait besoin d’un jour ou deux, ou de minutes réduites à certains moments de la saison. Et je ne vais pas vous dire qu’MJ faisait partie de ceux qui bénéficiaient de l’impact d’Al parce que ce n’était pas le cas. Le meilleur athlète de la planète, l’athlète le plus endurant que j’ai jamais vu, travaillait de son côté pour se muscler. Plus tard il a engagé un coach personnel (Tim Grover) pour le guider. Les autres joueurs, rapidement conscients de ce qu’Al pouvait faire pour eux et leurs carrières, n’ont jamais mentionné la situation d’MJ et je n”avais aucun problème avec parce que je savais qu’MJ allait trouver un moyen de faire ce qu’il avait à faire.

Al a été extrêmement important avec son développement de tests physiques informatisés, que ce soit en vue de la draft ou pour nos propres joueurs. Il avait étudié le corps humain tellement longtemps qu’il pouvait voir des choses que même des coachs ou des scouts vétérans ne voyaient pas. Il créait des exercices pour les choses spécifiques que devaient faire les joueurs sur le terrain pour réussir, des exercices pour chaque poste, chaque type de corps, chaque type de personnalité.

Il était beaucoup dans l’introspection, un homme de famille, un gars à qui un joueur pouvait se confier et auprès de qui je pouvais émettre des idées et recevoir des réponses réfléchies. Il était tellement plus qu’un préparateur physique. Quand on m’est tombé dessus pour avoir dit ça : ‘Les joueurs et les coachs seuls ne gagnent pas de titres, les organisations gagnent des titres’, il était l’une des personnes dont je parlais. »

Jerry Krause a été GM des Bulls de 1985 à 2003.

via NBC Sports

On est enfin sur Instagram, rejoignez-nous !

 

Leave a Reply