Kareem Rush revient sur les Finals 2004 : “Je pense que l’objectif numéro 1 de Kobe Bryant c’était le trophée de MVP”

Kareem Rush revient sur les Finals 2004 : “Je pense que l’objectif numéro 1 de Kobe Bryant c’était le trophée de MVP”

En 2004, les Detroit Pistons ont défié les Los Angeles Lakers de Shaquille O’Neal, Kobe Bryant, Gary Payton et Karl Malone en Finals NBA. Quatre excellents joueurs, entourés de bon role players. Et même si Malone et Payton n’étaient plus dans leur prime, cette équipe faisait peur et était favorite face à la franchise du Michigan. Sauf que rien ne s’est passé comme prévu pour les Californiens, qui se sont inclinés 4 à 1. Beaucoup d’observateurs estiment que ce résultat n’aurait pas pu se produire sans la suffisance des Lakers, qui ont sous-estimé leurs adversaires. Kareem Rush, qui portait le maillot pourpre et or cette année, a une autre explication.

“Ils ont simplement été meilleurs que nous. Karl Malone était blessé dans cette série, et je pense que Kobe, assez égoïstement, voulait le MVP des Finals. Tout le monde pensait qu’on allait gagner cette série, et à ce moment-là, Shaq avait remporté les trois premiers trophées de MVP des Finals. Donc je pense que l’objectif numéro 1 de Kobe Bryant c’était le trophée de MVP, et je pense que ça le démangeait d’aller chercher le titre de MVP. On a été surpris par une meilleure équipe. Les Pistons avaient un très bon cinq majeur. Il y avait des gars de niveau All-Stars, et deux Hall of Famers avec Ben Wallace et Chauncey Billups. On peut même en ajouter un troisième avec Rip Hamilton. Ils avaient une équipe incroyable, et étaient meilleurs que nous à ce moment-là. On avait du respect pour eux, mais on était favori. On avait quatre Hall of Famers, on était la Super Team. On avait aussi deux des cinq meilleurs joueurs de la ligue. Ils nous ont pris à froid. Ils ont mieux joué que nous, et Kobe n’a pas réussi sa meilleure série. Chauncey a lui été très bon, et ils ont mieux joué que nous tout simplement.”  Kareem Rush.

Le problème, c’est aussi que comme Phil Jackson coachait cette équipe, les Lakers utilisaient l’attaque en triangle. Et les nouvelles recrues, en particulier Payton et Malone, qui étaient amenés à jouer un rôle important, n’étaient pas habitués.

“Je pense qu’on aurait eu besoin de plus d’une année pour être bon. Parce que ça prend du temps. Il faut s’entrainer pour comprendre comment ça marche. Gary arrivait à la fin de sa carrière, et il avait l’habitude de jouer différemment, donc faire la transition vers l’attaque en triangle ce n’était pas évident. Il est comme tout le monde quand il faut apprendre quelque chose de nouveau : ça prend du temps pour trouver des solutions. Pareil, jouer avec Kobe Shaq et Malone, ce n’est pas évident. Tout le monde avait besoin d’une période d’ajustement. Donc il n’a pas réussi sa meilleure saison (14,6 points, 4,2 rebonds et 5,5 passes décisives par match malgré tout, à 35 ans ndlr). Je ne sais pas s’il vous dirait la même chose que moi, mais il était encore très important dans l’équipe. C’était un Hall of Famer. Mais oui, le triangle, ce n’est pas facile. Personnellement, c’était mon premier système et je suis un shooteur, donc j’ai l’habitude de bouger. Je n’ai jamais été dominant balle en main, donc je n’avais pas besoin de l’avoir pour être efficace. Leur apprentissage de l’attaque en triangle dépendait en partie de ce qu’ils avaient fait en début de carrière. Et c’est aussi compliqué d’apprendre à jouer avec d’autres gars, ça prend du temps. J’ai commencé à être à l’aise dans le système lors de la deuxième année. C’est compliqué, mais une fois que l’on comprend comment ça marche, c’est une très bonne manière d’attaquer.” Kareem Rush.

Via Heavy.com.

Leave a Reply