Dwane Casey : “On doit tous faire mieux, changer notre manière de se voir et de s’écouter”

Dwane Casey : “On doit tous faire mieux, changer notre manière de se voir et de s’écouter”

Le coach des Pistons Dwane Casey a 63 ans, et a connu la ségrégation raciale en grandissant (elle a été abolie aux États-Unis en 1965) dans le Kentucky. La mort de George Floyd, sous le genou d’un policier il y a quelques jours a donc fait remonter des souvenirs et des questions difficiles.

“Il y a 54 ans, j’étais un enfant de huit ans qui vivait dans la campagne au Kentucky, quand la ségrégation raciale dans les écoles a été interdite. Je suis allé dans une école de blancs, où je n’étais ni voulu ni bienvenu. À cette époque, il n’y avait pas de téléphones portables pour enregistrer la manière dont j’étais traité, pas de chaînes d’informations continues. Pas de réseaux sociaux pour enregistrer la réalité de la situation et apporter du confort ou condamner ce qu’il se passait. Mais je me rappelle comment je me sentais en tant qu’enfant de huit ans : impuissant, invisible, pas écouté, incompris. En regardant les événements qui ont suivi la mort de George Floyd à Minneapolis, une ville où j’ai coaché et que j’ai considérée comme ma maison, j’ai vu que beaucoup de personnes continuaient d’avoir les mêmes sentiments que moi à l’époque. Ils se sentaient impuissants, frustrés, invisibles. En colère.

Et je comprends leur colère, parce que la liste semble continuer à grandir : Ahmaud Arbery, Beronna Taylor, George Floyd… Les injustices continuent de grimper et rien ne semble changer.

54 ans plus tard, mon fils a maintenant huit ans, et je regarde le monde dans lequel il vit en me posant ces questions : “À quel point les choses ont changé ? À quel point est-il jugé sur son apparence ? Est-ce qu’il grandit dans un monde où il est vu, entendu et compris ? Est-ce qu’il se sent impuissant ? Sera-t-il traité comme George Floyd ou Ahmaud Arbery (tué par des miliciens alors qu’il faisait son footing il y a quelques mois ndlr) ? Qu’est-ce qu’on a fait dans les 54 dernières années pour faire en sorte que son monde d’enfant de huit ans sera meilleur que le mien ? On doit tous faire mieux.

On doit changer notre manière de se voir et de s’écouter. On doit travailler ensemble pour trouver des solutions qui permettent de rendre plus juste le système judiciaire. Les noirs, les blancs et les métis doivent travailler ensemble pour trouver de nouvelles réponses. La seule façon de stopper ce problème systémique, que les gens de couleur ont dû subir toute leur vie, c’est l’honnêteté et la transparence. On doit comprendre pourquoi les gens sont à bout en ce moment. Ça demande de l’empathie, de la vraie empathie. Ça demande un changement de culture, ça demande de l’action. Il faut arrêter l’injustice maintenant, ne pas permettre à une autre génération de vivre dans un monde où ils ne sont pas traités comme égaux. Il faut un vrai changement.” Dwane Casey.

Via NBA.com.

Leave a Reply