Jarrett Allen va voir fort à faire : “J’ai une certaine pression”

Jarrett Allen va voir fort à faire : “J’ai une certaine pression”

Les Nets sont sans doute l’équipe NBA participant à la bulle d’Orlando la plus décimée. Quatre de leurs cadres seront absents (DeAndre JordanKyrie Irving, Kevin Durant et Wilson Chandler), voire un cinquième, selon l’évolution du cas Spencer Dinwiddie, atteint du coronavirus. Comme le rookie Nic Claxton est en train de se soigner après une opération à l’épaule, les hommes de Jacque Vaughn vont se présenter à Orlando avec un seul vrai pivot : Jarrett Allen. Une responsabilité qui ne lui fait pas peur, lui qui a déjà près de 170 titularisations à son actif.

“J’ai montré ce que je pouvais faire en NBA. DeAndre est forfait d’après ce que j’ai entendu, j’espère qu’il ira bien. Je veux qu’il soit en bonne santé et qu’il se repose bien. Pour ma part, j’ai déjà été dans cette position par le passé. Quand j’étais rookie, en playoffs, j’étais le pivot qui jouait le plus et l’année dernière quand Ed Davis s’est blessé j’ai dû assumer. Ensuite, cette année, ce truc arrive. Je dois juste aller sur le terrain et prouver que je peux jouer à ce niveau à nouveau. Il y a de la pression. Je ne veux pas dire que je suis le dernier intérieur debout, parce que ça n’annonce pas du bon. J’ai une certaine pression, je dois rester en forme et aider mon équipe à gagner.” Jarrett Allen.

Le pivot de 22 ans, sélectionné en 22ème position en 2017, tourne depuis le début de saison à 10,6 points et 9,5 rebonds, avec une belle adresse (65% aux tirs). De bonnes statistiques qui ne l’ont pas empêché de repasser sur le banc pour les derniers matchs de la saison suite au changement d’entraineur opéré par les Nets.

“Quand la saison s’est arrêtée, elle était en train de devenir folle pour nous. Ca a été une bonne occasion pour prendre un peu de recul et essayer de recalibrer tout ça. Au bout d’un moment, ça démange de retourner courir. Dans l’équipe, on est chanceux parce qu’on a des vélos d’exercice et des haltères dans nos appartements, ce qui m’a permis de rester en bonne santé. Ensuite, quand on a pu retourner s’entrainer sur la base du volontariat, j’étais à la salle tous les jours.” Jarrett Allen.

Le jeune homme est visiblement motivé à l’idée de reprendre la saison, et ne s’inquiète pas trop des possibles risques sanitaires.

“C’est Disney et la NBA. Je suis persuadé qu’ils vont tout faire pour gérer la situation le mieux possible. Ils vont essayer de nous garder en bonne santé. Je me suis demandé si ça valait le coup que je risque ma santé, mais au final je pense que c’est mieux pour moi d’y aller. Je ne suis pas trop inquiet pour les risques.” Jarrett Allen.

Via NBA.com. 

Leave a Reply