‘L’anti-AAU’ Bam Adebayo, casse-tête pour les Celtics; « C’est très dur à défendre, ces gars sortent des écrans à 100 à l’heure »

‘L’anti-AAU’ Bam Adebayo, casse-tête pour les Celtics; « C’est très dur à défendre, ces gars sortent des écrans à 100 à l’heure »

Le 22 juin 2017, Miami draftait Bam Adebayo en 14ème position.

« Il était le gars que nous voulions prendre. On espérait juste qu’il allait être encore là. Il parle toujours des gars avec qui il a joué en AAU. Bam Adebayo est le joueur anti-AAU. Il faut que je vérifie parce que je n’ai vraiment pas l’impression qu’il ait joué en AAU car il n’a vraiment pas l’air de sortir du même moule, ce qui nous plaît. » Erik Spoelstra

Trois ans plus tard, celui qui avait tourné à 13 points et 8 rebonds de moyenne sur sa dernière saison universitaire est All-Star, joue les finales de conférence Est avec le Heat et est synonyme de casse-tête pour Brad Stevens.

« Si le gars qui court après le shooteur est lâché est-ce que tu empêches le shoot en le laissant possiblement feinter, ce qu’il fait très bien, ou est-ce que tu arrives en retard sur le shooteur ? C’est quelque chose de très difficile à défendre. C’est très dur. Ces gars sortent des écrans à 100 à l’heure, et Bam et Kelly sont tous les deux très bons sur les feintes de handoffs. C’est très difficile de switcher quand un gars dribble encore car il peut rapidement partir, et Bam fait très bien ça et ça nous pose problème. » Brad Stevens

Dans ces playoffs, Bam, que le Celtic Grant Williams (ex-joueur de Tennessee en NCAA) connaît bien, apporte 17.7 points à 55.7%, 11.4 rebonds, 4.8 passes, 1.2 interception et 1 contre par match.

« Il a tellement progressé. On en parlait justement avec mon père l’autre soir. Il a tellement progressé dans son jeu. Quand on était plus jeunes on pouvait prédire ce qu’il allait faire. Mais maintenant tu dois défendre plein de choses différentes. Son hook shot main droite. Son explosivité, qu’il parte à droite ou à gauche. Athlétiquement il se déplace un peu mieux qu’avant aussi. On se chambre tout le temps; surtout moi quand je lui demande quel est son bilan victoires/défaites contre moi, mais il a équilibré ça maintenant. C’est cool de pouvoir jouer contre lui. Peu importe qui passe, on se félicitera.

[…] Je le connais depuis toujours. Il joue bien avec les gars autour de lui. Il est entouré de pas mal de shooteurs, donc quand tu te concentres beaucoup sur eux, ça ouvre des opportunités pour lui et Kelly. On doit défendre non seulement en appliquant de la pression sur le ballon, mais aussi en étant capables de défendre sur les gars qui sortent des écrans. » Grant Williams

Leave a Reply