Julius Randle : « Des Kobe, rien d’autre, c’est tout ce que je porte »

Julius Randle : « Des Kobe, rien d’autre, c’est tout ce que je porte »

Laker de 2014 à 2018, Julius Randle a un principe lorsqu’il pose un pied sur un parquet NBA : porter des Kobe, toujours. Coéquipier de l’homme aux deux maillots retirés à L.A. durant 2 ans, l’ailier est resté fidèle au modèle signature de son modèle entre New Orleans et New York.

« Si c’est pour le basket, c’est des Kobe, rien d’autre, c’est tout ce que je porte. C’était mon idole gamin. Quand je venais d’être drafté par les Lakers, j’ai sorti les Kobe 6, que je ne portais jamais, pour le photo shoot des cartes (Panini) rookies. J’étais loin de me douter qu’à la fin de la séance, ils prennent toutes les chaussures et ils les coupent pour en mettre un bout dans les cartes à collectionner. J’étais hyper remonté (sourire).

[…] Quand Kobe était chez adidas, il avait les chaussures ‘Lune’ là, les grises, je les voulais tellement. Et à Noël, ma mère m’avait acheté les Jordan sorties quand il était avec les Wizards, en daim avec la bande bleue en bas. Et je n’étais pas content (rire) qu’elle m’ait pris les nouvelles Jordan car je voulais les Kobe, tellement, alors que c’était la paire la plus moche de l’histoire. C’est vraiment ce qui a déclenché mon amour pour les sneakers je pense. » Julius Randle

Et c’est à Big Apple qu’il s’est imposé la saison passée comme un All-Star, menant les Knicks à une belle 4e place à l’Est synonyme de playoffs (où il a été plus décevant) avec le Black Mamba toujours dans un coin de la tête.

Leave a Reply