Lucas tire les cartes – Northwest Division

Lucas tire les cartes – Northwest Division

LBJ Cards

Il est facile d’énoncer un avis sur la réussite d’une équipe. Il est plus dur d’avoir raison. Il est impossible d’en être sûr. Chaque preview, chaque pronostic n’a finalement pas plus de valeur qu’une pièce jetée en l’air, ou qu’une vision dans une boule de cristal. L’avis du plus pointu des insiders n’a pas plus de valeur que les prédictions d’une voyante qui tire les cartes dans sa roulotte. D’ailleurs, elles disent quoi les cartes?

LBJ Cards

NORTHWEST DIVISION

 

Denver Nuggets :

L’annonce tombe avant le début de la saison : la publicité est désormais autorisée sur les maillots NBA. Si les Knicks trouvent facilement leur sponsor en la personne de JR Smith, trop content de pouvoir avoir son nom des deux côtés de son maillot, Denver a plus de mal à choisir. Toutes les enseignes de fast-food des Etats-Unis sont prêtes à mettre des sommes colossales pour avoir leur logo sur le maillot des Nuggets, et à la surprise générale ce sont finalement les surgelés Le Gaulois qui emportent la mise.

Avec cette rentrée d’argent, les Nuggets peuvent dépenser à tout va comme s’ils étaient les Lakers, et construisent un 5 Paul-Harden-James-Griffin-McGee. Tony Parker n’a pas donné son accord pour venir, puisqu’étant représentant de Toupargel il refuse de porter le maillot des Nuggets. Mais au mois de novembre, Adam Silver revient sur sa décision et la publicité est retirée des maillots, suite au rachat du sponsoring des Lakers par Mark Cuban qui force ainsi les Angelinos à porter un maillot “Les Lakers sont des petites bites”. Denver, privé de son lucratif contrat, ne peut payer ses joueurs et dépose le bilan.

Oklahoma City Thunder :

Le Thunder repart sur les mêmes bases que l’année précédente. L’équipe enchaîne les victoires, cependant, le cas Russell Westbrook commence à inquiéter. Outre le fait de porter deux chaussures de couleur différentes, il joue désormais avec des lunettes et son pourcentage aux lancers est en chute libre. Interrogé sur ses difficultés par un journaliste qui lui conseille de jouer sans ses lunettes, Westbrook répond “You don’t need to hit free throws when you have Swag.”

Lui et Durant affichent des tenues de plus en plus extravagantes en conférence de presse, et après que KD se soit présenté en interview simplement vêtu d’un slip kangourou orange fluo et de bottes en caoutchouc, affichant ainsi ostensiblement ses tétons percés, la NBA se voit contrainte d’imposer une nouvelle version du dress code. Les vêtements prohibés par la ligue ayant changé, Allen Iverson fait son grand retour et les 76ers remportent le titre face à Oklahoma City. Westbrook pleure à chaudes larmes et semble inconsolable. Craig Sager, trop content d’avoir récupéré son titre d’homme le moins bien sapé de la NBA, se précipite pour l’interroger. “Alors Russell, vous avez l’air triste, ça fait quoi de perdre en Finales pour la deuxième fois? A votre place j’aurais trop le seume.” “Non, ça va, c’est juste ma lentille rose qui m’est rentrée dans l’oeil”, lui répond RW.

 

Portland Trailblazers :

Transfiguré par son Euro disputé avec la France, Nicolas Batum revient à Portland avec une autre vision du Basket. Il explique à son coach et à ses coéquipiers dans de longs discours, que le but de ce sport n’est finalement que d’arriver à produire du Basket champagne. Erreur de vocabulaire ou barrière de la langue, les Trailblazers ne comprennent pas le fond de la pensée du Français et se bourrent la gueule au Dom Pérignon avant chaque match. Portland devient rapidement la risée de la ligue et écope du surnom peu flatteur des “Cocktailblazers”.

Se rendant rapidement compte du malentendu, les jeunes Blazers se remettent au travail mais LaMarcus Aldridge affirme qu’il continuera à boire tant que la franchise sera en reconstruction, et réclame un transfert. Seul le Jazz se montre disposé à accueuillir LMA, mais ce dernier vomit sur le contrat lors de sa signature, poussant les représentants de l’Utah à faire machine arrière. Chris Mullin, qui vient de prendre la place de Jason Kidd à Brooklyn, saute sur l’occasion et le fait venir aux Nets. Aldrige continue de boire, mais retrouve son niveau All-Star grâce aux conseils et à l’expérience de son coach.

 

Minnesota Timberwolves :

Kevin Love est de retour, et avec lui la saison de fantasy Basketball. Love marque 41 points et prend 26 rebonds pour son premier match. Puis 35 et 22 le deuxième. Pekovic n’est pas en reste puisqu’il compile également deux double-doubles, tout comme Ricky Rubio qui prend les commandes du classement des passeurs. Kevin Martin régale à trois points, il en a déjà marqué 47 après dix matches, à 68% de réussite.

Plus la saison avance, plus les rosters de fantasy league sont remplis de joueurs des Wolves. A la fin de la saison, le roster idéal ne comporte plus que des joueurs de Minnesota. C’est lors du passage aux Playoffs que les divers sites annoncent s’être mis d’accord sur un nouveau format pour la fantasy : les effectifs des équipes ne peuvent être modifiés à la fin de la saison régulière. A ce moment, toutes les équipes de fantasy sont composées à 90% de joueurs des Wolves, mais Minnesota est 13e à l’Ouest : aucune équipe n’est valide pour les Playoffs. Un internaute qui avait créé des fantasy teams au début de la saison sans finalement jouer remporte toutes les ligues virtuelles.

Utah Jazz :

La présaison est une catastrophe pour la franchise mormonne, qui perd tout ses matches par un écart moyen de 35 points. Les dirigeants cherchent une solution via un échange, mais comme d’habitude aucun joueur n’a envie de rejoindre l’Utah. Alors que le front office se lamente, José, le balayeur bolivien, leur soumet une idée : profiter de l’altitude pour jouer les matches en haut de la montagne et ainsi prendre un avantage indéniable face aux autres équipes, qui ne seront pas préparées au manque d’oxygène. La proposition est immédiatement acceptée, et les rencontres ne se joueront désormais plus à Salt Lake City, mais au sommet de Kings Peak, à 4000m d’altitude.

Les joueurs ont une semaine pour se préparer, et tapent le Thunder 140 à 26 lors du premier match de la saison, après que Kevin Durant ait été évacué sous assistance respiratoire. Le Jazz termine la saison avec un bilan de 41-41, en ayant perdu tous ses matches à l’extérieur et remporté tous ses matches à domicile par forfait, aucune équipe ne voulant aller jouer chez eux. Ils rencontrent au premier tour les Warriors, qui ont construit une salle de Basket à 2500m sous l’eau. Terrassés par une pression à laquelle ils ne sont plus habitués, les joueurs du Jazz refusent de jouer et perdent par forfait. Les Warriors ayant l’avantage du terrain, ils remportent la série 4 à 3.

Southwest Division

Southeast Division

Atlantic Division

Central Division

Pacific Division

Par Lucas (@SwitchtoLK)

Facebook Comments

4 Comments

  1. Désormais tout le monde en rêve : KD se soit présenté en interview simplement vêtu d’un slip kangourou orange fluo et de bottes en caoutchouc

    1. yep ! Je crois que c'est mon préféré

Leave a Reply