Le jeu du GM: la Trade Deadline, The Phoenix Suns’ Edition, Ep. 10

Le jeu du GM: la Trade Deadline, The Phoenix Suns’ Edition, Ep. 10

Alors que les cendres de la trade deadline sont encore chaudes, on a décidé de se mettre à la place des GMs pour les jours qui la précèdent voir ce qu’on aurait fait, ce qu’on aurait voulu faire et ce qu’on a pas pu faire. J’ai ainsi donné pour mission à Anthony Dubourg (contributeur sur Débat-Sport, invité régulier de l’Echo des Parquets) de prendre une équipe en difficultés, les Suns de Phoenix en l’occurrence, et d’essayer de monter des transferts pour sérieusement améliorer son effectif. Pour ma part, je prendrai le rôle de chacun des GMs qu’il contacte pour réaliser ses transactions espérées.
[Précédemment: …, épisode 6, épisode 7, épisode 8, épisode 9]
___________________________________
February 22, 2017 – 0:41 ET

Proposition conjointe de StillBallin, GM des Sixers et StillBallin, GM des Nuggets

Les Phoenix Suns envoient Dragan Bender à Denver

Les Philadelphia Sixers envoient Nerlens Noel à Phoenix

Les Denver Nuggets envoient Gary Harris à Philadelphie

 [Argumentaire dans l’épisode 9]
***

February 22, 2017 – 1:12 ET

Réponse d’Anthony, GM des Suns

L’offre en triangle de Philadelphie vient d’arriver sur mon bureau. Décidemment, Bryan Colangelo mérite bien son surnom d’homme d’action! Elle est diablement intéressante dans le sens où elle revient, pour ce qui est de Phoenix, à mon offre de départ selon laquelle je récupérais Nerlens Noel en échange de Dragan Bender. Mais une chose m’intrigue. Les Nuggets semblent ici obtenir un peu plus (Dragan Bender) que ce qu’ils abandonnent (Gary Harris). Je trouve que payer un « simple » Garry Harris pour récupérer le Croate ou Noel, qui sont des équivalents en l’état, est une véritable aubaine.

L’objectif du transfert était pour ma boutique de récupérer Noel, ce pour quoi j’avais mis le nom de Bender sur la table. Néanmoins, à partir du moment où le deal s’axe sur un triangle Harris-Noel, je me verrais bien relancer par une contre-offre en proposant Chriss plutôt que Bender, ce qui ne me paraît pas mettre en péril l’accord. Chriss est peut-être un peu moins intéressant que Bender mais il le reste suffisamment pour valoir Harris à mon avis. Ou du moins peut-être aux yeux des Nuggets.

Si Denver demeure assez intéressé par Marquese Chriss pour valider le transfert, c’est le meilleur scénario pour moi. J’attrape le combiné du téléphone et appelle mon homologue du Colorado. Sans tourner autour du pot, je lui fais savoir que je préférerai finalement conserver Bender mais que j’étais disposé à me défaire de Marquese Chriss en retour.

Il me répond que le GM de Philadelphie l’avait pourtant bien assuré que je l’avais contacté en premier pour offrir Bender en échange de Noel et que j’étais donc prêt à me séparer du n°4 de la draft 2016 pour obtenir le pivot. Dans cette nouvelle offre de transfert, les données sont les mêmes pour Phoenix. Ce qu’a raconté Bryan Colangelo n’était-il donc pas vrai?

Je confirme les dires de la tierce parti mais précise bien que la mention de Dragan Bender ouvrait la discussion sur Nerlens Noel plus qu’elle ne la clôturait. Du reste, nous autres GM savons que la valse des propositions et contre-propositions rythme la trade deadline, chacun devant y trouver son intérêt. Dans ce contexte, l’offre d’un temps t ne correspond pas toujours à celle d’un temps t + 1, et nous en souffrons souvent. Je verse une larme selon la méthode de l’Actors Studio.

Ce malentendu éclairci, je rivalise de discours promotionnels, en termes brefs pour ne pas exaspérer mon interlocuteur, de manière à lui faire apparaître son intérêt au transfert: l’affaire rééquilibre harmonieusement son roster en répartissant ses jeunes espoirs sur tous les postes alors que l’arrière grouille et que la position 4 est famélique en jeune prospect, si l’on songe à aligner Juancho en 3. Marquese Chriss correspond au moule du Julius Randle-Draymond Green, sa combativité est admirable, son potentiel impressionnant, largement supérieur à celui de Garry Harris. Le GM des Nuggets reconstruit mais a en point de mire les playoffs au moment où ses troupes affichent un surprenant 8e bilan de la ligue. Titularisé pendant la première partie de la saison, Marquese a plus avancé dans son apprentissage que Bender et pourrait s’intégrer dès à présent à la fois pour poursuivre cette quête de post-season et améliorer les perspectives de long terme des pépites du Colorado.

Mon homologue sort sa meilleure poker face… au téléphone. Il me fait comprendre qu’il préfère en rester à l’offre initiale, avec Bender. Je tente de glisser un ou deux choix du second tour de draft mais rien n’y fait. Le GM Nugget ne semble pas avoir beaucoup de considération pour Marquese Chriss et j’ai le sentiment que chacune de mes paroles qui n’est pas un accord pour Bender lui donne l’impression que le transfert va tomber à l’eau. Bluff ou réalité?

Je tourne et vire dans mon bureau. Me rappelant mes cours de mime, je fais mine de palper dans l’air un choix de Draft du Heat 2018 protégé top-7. Son ajout suffirait-il à sécuriser la venue de Nerlens Noel? Suis-je disposé à faire ce sacrifice alors qu’un pareil choix seul pourrait se traduire par un joueur supérieur à Garry Harris à mes yeux? Tout le monde déteste Chriss. Pourquoi?

Je compose à nouveau le numéro localisé dans le Colorado. Pour épargner du temps à chacun, je propose un ultimatum: ce sera Marquese Chriss ou rien. Éloigné du combiné, mes sueurs froides s’accordent parfaitement à mes palpitations et mon souffle haletant.

February 22, 2017 – 1:16 ET

Réaction de StillBallin, GM des Nuggets

Marquese Chriss ou rien? Alors c’est ça, je passe de la quasi-certitude de pouvoir associer Dragan Bender et Nikola Jokic à un choix à faire entre me contenter de Chriss ou me retirer de la discussion. Avec cette dernière option, je conserve Gary Harris qui me semble être un joueur plus intéressant que Chriss. On peut dire qu’il a moins de potentiel que l’ailier fort adolescent mais même si ce dernier va loin dans son développement, je ne suis pas sûr qu’il devienne aussi précieux que mon arrière sans défaut et avec tout ce qu’il faut là où il faut.

Sachant qu’il faudrait un jour que je décide qui sera mon shooting guard du futur entre Harris et Jamal Murray, j’étais prêt à précipiter ma décision avec ce transfert proposé par Phila (peu intéressé par Murray) qui envoyait Bender sur mes terres. Mais le croate est susceptible de venir s’insérer dans les faiblesses de Jokic et apporter un peu plus, là où l’américain est encore une page blanche qui pourrait aboutir à un joueur d’un profil complètement différent de celui que je recherche pour se combiner avec mon pivot star. Aussi, j’imagine bien Bender devenir au minimum un solide role player là où je ne m’étonnerais qu’à moitié de voir Chriss finir sur un bout de banc ou avec l’étiquette d’un joueur à l’apport nul ou négatif.

Je pense pouvoir tirer quelque chose de plus certain et de plus complémentaire en échange d’Harris ou de Murray (les Hornets consentiraient-ils à m’envoyer Michael Kidd-Gilchrist?). Et puis Murray n’est lui-même pas sûr d’atteindre un niveau de jeu satisfaisant. J’appellerais ça jouer avec le diable que de miser ma reconstruction sur deux prospects au talent certes immense mais à l’avenir incertain, alors que j’avais Harris dans mes bagages. A mon sens, Bender deviendra par contre presque de façon certaine un joueur au moins aussi précieux que l’alumni de Michigan State de par ce qu’il m’a déjà montré en NBA et son profil si intéressant.

Ainsi, je préfère conserver Gary Harris que faire l’acquisition de Marquese Chriss. Peut-être que l’envie d’obtenir Nerlens Noel échauffera finalement suffisamment fort les sens des Suns pour les convaincre d’abandonner Bender. J’indique au GM de Phoenix à l’autre bout du fil que si ce n’est pas le seven footer qui est mis dans la balance, ce sera personne.

February 22, 2017 – 1:19 ET

Réaction d’Anthony, GM des Suns :

Mon deal avec Denver et Philadelphie a avorté.
Je m’en retourne donc vers Sacramento qui n’attendait plus que l’encre pour signer notre accord.
Subirai-je le second temps de la valse des propositions de la part des Kings?
Un volte-face de l’organisation qui me demandait le dernier mot il y a une heure me mettrait dans une sacrée panade…

February 22, 2017 – 1:21 ET

Réaction de StillBallin, GM des Kings :

Marché conclu.

Effectif des Suns après le trade:

C : Willie Cauley-Stein – Tyson Chandler – Alex Len – Alan Williams

PF : Nemanja Bjelica – Dragan Bender

SF : TJ Warren – PJ Tucker – Derrick Jones Jr

SG : Devin Booker – Leandro Barbosa

PG : Ricky Rubio – Brandon Knight – Tyler Ulis

A suivre.

StillBallin (@StillBallinUnba)

2 Comments

  1. Tout le monde déteste Chriss, bien trouvé haha

    1. J'ai ri aussi quand Anthony me l'a envoyé.

Leave a Reply