Le jeu du GM: la Trade Deadline, The Phoenix Suns’ Edition, Ep. 7

Le jeu du GM: la Trade Deadline, The Phoenix Suns’ Edition, Ep. 7

Alors que les cendres de la trade deadline sont encore chaudes, on a décidé de se mettre à la place des GMs pour les jours qui la précèdent voir ce qu’on aurait fait, ce qu’on aurait voulu faire et ce qu’on a pas pu faire. J’ai ainsi donné pour mission à Anthony Dubourg (contributeur sur Débat-Sport, invité régulier de l’Echo des Parquets) de prendre une équipe en difficultés, les Suns de Phoenix en l’occurrence, et d’essayer de monter des transferts pour sérieusement améliorer son effectif. Pour ma part, je prendrai le rôle de chacun des GMs qu’il contacte pour réaliser ses transactions espérées.
___________________________________

February 21, 2017 – 17:00 ET

Profondément enfoncé dans une discussion autour d’un transfert de Ricky Rubio et d’Eric Bledsoe (cf. épisode 4, 5 et 6), le momentané GM des Timberwolves en était venu à proposer cinq options à son homologue des Suns pour faire aboutir la transaction :

 

Les options avec Dragan Bender :

OU

L’option avec Jared Dudley et TJ Warren :

L’option avec Jared Dudley en unique complément :

L’option avec uniquement Eric Bledsoe :

 

February 21, 2017 – 17:03 ET

La réponse d’Anthony, GM des Suns

Marché conclu pour l’option avec Jared Dudley en unique complément. Je choisis Nemanja Bjelica pour compléter le transfert parmi ceux non réservés par Minnesota.

 

Effectif des Suns après le trade:

C : Tyson Chandler – Alex Len – Alan Williams

PF : Nemanja Bjelica – Marquese Chriss – Dragan Bender

SF : TJ Warren – PJ Tucker – Derrick Jones Jr

SG : Devin Booker – Leandro Barbosa

PG : Ricky Rubio – Brandon Knight – Tyler Ulis

 

___________________________________
February 21, 2017 – 23:30 ET
 
La proposition d’Anthony, GM des Suns
Les Phoenix Suns envoient: Marquese Chriss

Les Sacramento Kings envoient: Willie Cauley-Stein

Après une tentative avortée de vendre Brandon Knight comme nouveau James Harden à Vivek Radanive (cf. épisode 3), les Suns reviennent à la table des négociations pour s’attirer les services de Cauley-Stein, la cible Nerlens Noel semblant difficile à atteindre du fait que Bryan Colangelo ait annoncé fermement qu’il ne conclurait pas de mauvais échange…

Inutile de revenir sur les motivations du côté de l’Arizona, le poste de pilier défensif reste vacant. Côté Kings, le départ de DeMarcus Cousins transforme le successeur de la Sleep Train Arena en champ de batailles où débaroule un gigantesque Indian Panzer. Dans cette entreprise de tanking, puisque c’est ce dont il s’agit, la franchise cherchera fatalement de jeunes joueurs à gros potentiel pour épauler le Franchise Player héritier de Stephen Curry, Buddy Hield.

Marquese Chriss correspond indéniablement au profil. Doué d’une explosivité exceptionnelle, le garçon joue des coudes au poste d’ailier fort, historiquement faible chez les Kings depuis le départ de Chris Webber. Rapide, mobile, il a les atouts pour faire des ravages dans la NBA new-look même si le tir en gestation qu’il avait mis en lumière à l’université n’a pas encore opéré sa transition à l’étage supérieure.

Compte-tenu du vide de Sacramento à son poste, des minutes plus conséquentes que celles, déjà de titulaires, dont il jouissait à Phoenix, lui seront réservés en Californie.

Willie Cauley-Stein présente les atouts d’un pivot de sept pieds longiligne mais son tempérament le prédispose moins que son cadet à devenir une star à l’heure où sa franchise se met en quête de têtes d’affiche à plus fort potentiel. Son départ déflorerait le poste 5, c’est entendu, mais cette béance ne ferait que renforcer le blindé: à la différence de ses coéquipers, WCS est déjà NBA ready et risquerait de contribuer à glaner une ou deux victoires dévastatrices. De plus, ce serait la porte ouverte à deux joueurs majeurs en germes de la ligue que sont Papagiannis et Labissière, du moins au regard de Vlade Divac. Toute liberté serait de fait accordée à ces rookies de se développer par un fort temps de jeu, tandis que leur inexpérience garantirait les échecs dont les haut choix de Draft sont les rétributions.

A suivre.

StillBallin (@StillBallinUnba)

Leave a Reply