Le jeu du GM: la Trade Deadline, The Phoenix Suns’ Edition, Ep. 16

Le jeu du GM: la Trade Deadline, The Phoenix Suns’ Edition, Ep. 16

Alors que les cendres de la trade deadline sont encore chaudes, on a décidé de se mettre à la place des GMs pour les jours qui la précèdent voir ce qu’on aurait fait, ce qu’on aurait voulu faire et ce qu’on a pas pu faire. J’ai ainsi donné pour mission à Anthony Dubourg (contributeur sur Débat-Sport, invité régulier de l’Echo des Parquets) de prendre une équipe en difficultés, les Suns de Phoenix en l’occurrence, et d’essayer de monter des transferts pour sérieusement améliorer son effectif. Pour ma part, je prendrai le rôle de chacun des GMs qu’il contacte pour réaliser ses transactions espérées.
[Précédemment: …, épisode 11, épisode 12, épisode 13, épisode 14]
___________________________________
February 23, 2017 – 13:15 ET
Proposition d’Anthony, GM des Suns

Les Phoenix Suns envoient: Alex Len
Les Boston Celtics envoient: droits sur Guerschon Yabusele et Ante Zizic + bouche-trou

 

[Argumentation, cf. épisode 14]
___________________________________
February 23, 2017 – 13:27 ET
Réponse de StillBallin, GM momentané des Celtics

Il faut faire attention à ce qu’on fait quand l’équipe qu’on tient au bout de nos ficelles est une équipe qui gagne. Le moindre faux-mouvement pourrait faire dérailler le numéro jusque-là bien huilée.

Alex Len est le genre de pivot qui pourrait m’intéresser pour la franchise du leprechaun. En tant que réel seven footer assez bon dans la protection du cercle, il constitue un profil après lequel les Verts courent depuis un moment maintenant. De plus il est jeune et compte dans ses bagages le potentiel d’un joueur qui fera dire plus tard que Boston a eu le nez creux en le recrutant quand il était encore un espoir informe.

Toutefois, Al Horford et le solide et toujours vaillant Amir Johnson occupent le même poste. Alex Len n’est pas à la hauteur du dominicain mais par contre, il est un meilleur protecteur de cercle et un meilleur rebondeur (deux secteurs où les C’s souffrent) que Johnson. Mais d’un autre côté, Johnson est plus expérimenté et plus fiable. Il maîtrise le jeu celtique et a forgé des automatismes avec les autres membres de l’effectif. Son association avec Horford est plutôt efficace alors qu’il n’est pas évident qu’il en soit de même avec Len à sa place. Tenter de monter une rotation intérieure en incorporant ces trois-là me paraît également compliqué, notamment parce que moi et certainement coach Brad Stevens voulons réserver des minutes pour jouer la carte du spacing avec Kelly Olynyk et Jonas Jerebko.

Et puis, est-il judicieux de toucher au secteur intérieur d’une équipe qui affiche de bons résultats et que les playoffs ne sont que dans quelques semaines? Ne risquerai-je pas de voir apparaître des conflits pour des questions de minutes ou même bêtement une atmosphère gênée sur le banc, dans les vestiaire et à l’entraînement? Mais en même temps, renforcer la protection du cercle et du rebond, limites actuelles des Celtics, ne permettrait-il pas de rendre meilleure cette équipe?

Amir Johnson est en fin de contrat mais Alex Len aussi. Ce dernier est restricted free agent et je pourrais assez facilement le conserver mais je crains de devoir y mettre un certain prix, là où Johnson a des chances d’être resigner pour bien moins. Cela dit, le marché des pivots est un brin bouché et il n’y aura peut-être pas beaucoup d’acheteur pour l’ukrainien qui a encore beaucoup de choses à prouver et j’aurai peut-être une chance de le conserver à un très bon prix. Mais est-il vraiment judicieux de mettre de l’argent sur un pivot remplaçant derrière un Horford déjà payé rubis sur l’ongle? Cet argent ne serait-il d’ailleurs pas mieux investi ailleurs comme sur un power forward par exemple?

Une grande partie de la question est là : dois-je privilégier la flexibilité salariale et la conservation d’assets jeunes et pas chers (les Guerschon Yabusele et Ante Zizic que visent les Suns dans le présent trade), et donc refuser ce transfert? Ou dois-je me jeter sur ce renfort immédiat sur des faiblesses de mon équipe que serait Alex Len, lequel possède en plus un certain potentiel non négligeable?





A vrai dire, ce transfert ne serait pas forcément une croix sur ma flexibilité. Je pourrais en effet me dire qu’après tout, rien ne m’empêcherai de tenter le transfert, de voir à quel point les atouts de Len aident Boston pendant les prochaines semaines, puis de prendre une décision cet été, même si c’est celle de le laisser partir. Si le marché me sourit, je pourrais laisser partir Len sans être déranger par ma conscience. Et dans le bon scénario, j’arrive à utiliser mon cap space sur d’autres joueurs à la free agency et je prolonge Len après coup car je peux allègrement dépasser le plafond salarial du fait que le pivot serait déjà dans mon roster (encore faudrait-il qu’il n’accepte pas un contrat ailleurs que je devrais matcher avant d’avoir pu faire mes emplettes). Bref, ça se tente. Le fait d’investir (même à un prix raisonnable) sur quelqu’un qui ne jouera qu’une vingtaine de minutes, même extrêmement précieuses grâce au rebond et la protection du cercle, parce qu’il y a Al Horford devant me gêne un peu mais ça se tente.

Sauf que la contrepartie que vise les Suns se compose de joueurs que j’aime assez. Guerschon Yabusele et Ante Zizic sont tous les deux des prospects étrangers draftés au premier tour l’été dernier et qui se sont montrés assez productif à des niveaux professionnels malgré leurs jeunes âges (France et Chine pour le premier, ligue adriatique, Turquie et Euroleague pour le second). Yabusele s’annonce comme un power forward (oui, le poste qui me fait défaut) à la fois costaud et mobile qui fait un peu de tout en attaque et notamment mettre quelques shoots à longue distance de temps en temps. Si cela se transpose à la NBA et que sa défense rattrape son attaque (il a a priori les outils physiques pour), j’aurais un superbe role player à ce fichu poste 4. Ante Zizic est un pivot en forme de boule d’énergie agressive de 2m10 qui fait déjà du chiffre en Euroleague. Ces deux-là ont peut-être un bel avenir devant eux, du talent et des profils des plus intéressants. Ça m’ennuie de les perdre avant d’avoir pu les mettre à l’épreuve sérieusement.

Ces deux joueurs ont malgré tout un futur bien plus incertain que celui de Len qui n’a que 23 ans. Je ne suis d’ailleurs pas sûr que Zizic soit un jour plus intéressant que l’ancien élève du Maryland. Len peut également dès maintenant avoir un apport immédiat et ce n’est pas négligeable dans une équipe dont les Jae Crowder, Isaiah Thomas et Avery Bradley ont au moins 26 ans. Je peux même espérer avoir une configuration small ball un peu plus optimisé avec un pivot aux plus longs segments qu’Horford (et moins vieux) pour mettre un Crowder ou un Jaylen Brown en power forward.

Deux choses me retiennent encore. La première est le risque d’embouteillage pendant les prochaines semaines susceptible d’enrayer la machine. Mais d’un autre côté, mon Boston actuel a beau être très fort, il ne me semble pas encore être à la hauteur des seigneurs de la ligue, ni en avoir le potentiel. Donc peut-être qu’il n’y a finalement pas grand chose à perdre à essayer d’apporter une amélioration, même si elle pourrait en fait plomber l’équipe. Entre tout tenter pour décrocher la première place ou éviter de prendre des risques pour s’assurer de rester deuxième, je prends la première option.

La seconde raison qui est désormais finalement le seul obstacle à ce transfert la crainte de me retrouver coincé avec un poste de dépense plus important que nécessaire sur le poste de pivot avec Horford et Len. Je peux encore abandonner Len cet été mais si sa présence s’avère précieuse et que je le prolonge, je raterais peut-être plus tard des opportunités à cause d’un poste 5 trop richement vêtu. Si seulement le contrat d’Hordord n’était pas si long ou si volumineux…

La balance de mon esprit vient de basculer vers un choix. Len a une capacité au rebond et à la protection du cercle que je veux, il a aussi le potentiel d’un très solide titulaire et j’ai malgré tout une chance de le signer pour un montant raisonnable. Aurait-je un jour une autre occasion d’avoir un tel pivot sans toucher à mes plus grandes forces vives? Un pivot qui acceptera d’être sur le banc derrière Horford jusqu’à peut-être supplanter le dominicain quand celui-ci montrera des signes de faiblesse? Un pivot que je peux tester sans réellement mettre en péril ma flexibilité immédiate? C’est loin d’être évident.

Perdre un joueur du profil de Yabusele dans la transaction me tracasse un peu. Peut-être arriverai-je à le retenir en échange d’une autre friandise. Ma tripotée de choix de draft du second tour pourrait peut-être me servir. Je commence doucement à susurrer comme un serpent une contre-proposition à mon interlocuteur. Cependant, celui-ci claque sa langue avant que le charme ait pu faire effet et me fait comprendre que Yabusele est le joueur pour qui il veut bien sacrifier Len et pas un autre.

Soit. J’accepte la transaction. Et comme il faut mettre de la barbaque dans la balance pour que les salaires s’équilibre, je mets Tyler Zeller et son contrat qui ne sera plus garanti l’été prochain. Je me trouve particulièrement gentil de ne pas ajouter James Young.

 

Effectif des Suns après le trade:

C : Willie Cauley-Stein – Tyson Chandler – Tyler Zeller – Alan Williams

PF : Dragan Bender – Nemanja Bjelica

SF : Mario Hezonja –TJ Warren – PJ Tucker – Derrick Jones Jr

SG : Devin Booker – Leandro Barbosa

PG : Ricky Rubio – Brandon Knight – Tyler Ulis

[+ les droits sur sur Guerschon Yabusele (16e choix de la draft 2016) et Ante Zizic (23e choix de la draft 2016)]

 

A suivre.

StillBallin (@StillBallinUnba)

Facebook Comments

Leave a Reply