Harrison Barnes : « Dirk Nowitzki m’a beaucoup aidé à gérer la transition l’an dernier »

Harrison Barnes : « Dirk Nowitzki m’a beaucoup aidé à gérer la transition l’an dernier »

Interviewé par le Fan’s Ben and Skin showHarrison Barnes a pu se confier sur différents sujets après sa première saison aux Dallas Mavericks. Réputé gros bosseur, l’ailier a même reçu les louanges de Dirk Nowitzki dans la presse concernant son éthique de travail. Barnes en semble flatté :

Je l’ai vu dans le vestiaire l’autre jour et il ne m’a pourtant pas parlé de ça. Mais ça signifie beaucoup, surtout venant de la part d’un joueur comme Dirk qui fait maintenant partie de la communauté de Dallas depuis très longtemps. C’est quelqu’un qui donne beaucoup, qui se sent très concerné par les autres. La chose que j’ai le plus apprécié à Dallas a été de voir à quel point il était ouvert à l’idée de travailler avec les jeunes. Il travaille dans la salle tous les jours et il est accessible, ouvert à la discussion. Souvent les gars qui ont son statut de All-Star ou de futur Hall of Famers sont distants et répètent qu’ils veulent juste finir leur carrière en développant leur légende personnelle. Mais Dirk n’est pas comme ça, il a vraiment les pieds sur Terre et c’est ce qui m’a aidé à mieux gérer la transition l’année dernière. Il faut lui accorder beaucoup de crédit à ce propos ! » Harrison Barnes

Rat des salles depuis les années lycée, Barnes a ainsi pu en Nowitzki, trouver un acolyte, et forcément, il a déjà des anecdotes à raconter.

Franchement, j’essaie de bosser aussi durement que je le peux tout en passant le maximum de temps possible avec lui à la salle. Je me rappelle un jour à l’entraînement, nous étions tous les deux debout derrière la ligne de fond et je lui ai dit : ‘Man, ça va faire 20 ans que tu es dans la ligue, c’est impressionnant. Tu crois que je pourrai tenir 20 ans ?’. Dirk m’a répondu pour me motiver : ‘Pas moyen ! Pour tenir 20 ans, il va falloir encore développer tes qualités !’. C’est un peu le type de relation que l’on a tous les deux. Je veux juste devenir le meilleur basketteur possible et je veux suivre les traces qu’il a creusées ici à Dallas pendant encore des années et des années, tout en faisant en sorte de devenir meilleur saison après saison. » Harrison Barnes

Si la saison des Mavericks fut bien décevante l’an passé, le moral des récentes recrues semble cela dit au plus haut. Avec l’arrivée de Nerlens Noel en fin de saison dernière, l’équipe texane bénéficie désormais d’un des meilleurs rim protectors de la NBA. Alors avec une telle cohésion d’équipe, du boulot et des progrès flagrants dans le roster, pourquoi ne pas envisager un retour en playoffs dès la saison prochaine ? L’objectif semble ambitieux, mais on sait que tout est possible avec Mark Cuban et ses Mavs.

Via Dallas News

 

Leave a Reply