L’Italie à deux doigts d’être surprise par la Géorgie mais qualifiée !

L’Italie à deux doigts d’être surprise par la Géorgie mais qualifiée !

Parfaitement lancée dans son match (+17 dans le 1er quart), l’Italie s’est ensuite laissée surprendre par un Michael Dixon Jr. (29 points à 11/17) révolté pour la Géorgie. À tel point qu’il a fallu attendre des lancers-francs de dernière seconde et un énorme contre de Luigi Datome pour être sûr que Marco Belinelli (15 points à 5/11) et ses coéquipiers allaient s’imposer, 71-69. Les Italiens joueront donc la Finlande en huitième de finale. De son côté la Géorgie n’a plus qu’à espérer que l’Ukraine ne gagne pas son match face à Israël ce soir, car ce serait synonyme d’élimination.

Marco Belinelli et Luigi Datome rentrent 4 des 6 paniers à 3-points de l’Italie dans un 1er quart-temps cauchemardesque côté géorgien puisque l’équipe est limitée à 13% aux tirs et ne met pas un panier longue distance (0/6). L’équipe d’Ettore Messina va démarrer la période sur un 19-3 avant de la conclure sur un avantage de 17 points, 27-10. Michael Dixon et Girgio Shermadini relancent ensuite totalement leur équipe, qui va remporter le 2ème quart 20 à 11 en se payant même le luxe de revenir à 3 points (33-30) avant de rentrer au vestiaire avec un déficit de 8 unités (38-30) suite aux 3 faute de handicapantes de Zaza Pachulia (9 points à 4/12 et 12 rebonds).

L’entame de la seconde mi-temps reste compliquée pour l’Italie, qui conserve finalement son avance grâce à une défense solide et quelques gros shoots, dont un 3-points de Pietro Aradori pour le +9, 43-34. Après 3 quarts-temps, l’Italie mène toujours d’un écart similaire 58-47. Dans tous les bons coups, Nicolo Melli aide aussi son équipe à rester en tête, 64-49, alors que la Géorgie réalise encore une fois la meilleure entame de période.

Après un 13-7 pour débuter le dernier quart, la Géorgie revient ainsi à 5 points, 65-60, suite à deux layups consécutifs. Dixon plante de loin et ramène les siens à 2 points avant de leur donner l’avantage pour la première fois du match dans la dernière minute sur un nouveau 3-points, 68-67 ! Daniel Hackett rassure les siens en trouvant un layup sur une passe de Marco Cusin puis Melli va intercepter un ballon crucial sur Dixon. Aradori ne parvient qu’à donner 2 points d’avance (70-68) aux siens après un 1/2 aux lancers et laisse une dernière possession (14 secondes) à la Géorgie. Dixon manquera une tentative à 3-points et les derniers lancers seront les bons pour l’Italie, sauvée par un énorme contre de Datome sous le cercle quelques secondes plus tôt.

 

Facebook Comments

Leave a Reply