[Interview] Tony Parker : « Par principe, Joel Embiid ne devrait pas être en équipe de France »

[Interview] Tony Parker : « Par principe, Joel Embiid ne devrait pas être en équipe de France »

Interrogé sur le sujet qui secoue le basket hexagonal, l’ex-leader de l’équipe de France n’a pas éludé son propos sur la question. Tout en précisant que c’était son avis personnel et qu’il n’avait rien contre le Camerounais, à qui la FFBB fait les yeux doux pour une naturalisation.

Tony, tu as forcément entendu parler de la polémique sur une potentielle naturalisation du Camerounais Joël Embiid (qui joue aux Phialdelphia Sixers et pourrait aussi viser une naturalisation américaine) pour jouer avec les Bleus. Ta réaction ?

Je suis d’accord avec Evan (Fournier) et Edwin (Jackson). Je suis d’accord avec eux. Je pense que les équipes nationales, c’est les fédés qui travaillent dur, pour faire jouer les jeunes, et je trouve que ça manque un peu d’authenticité quand tu fais les trucs comme ça. Et c’est vrai que moi je ne suis pas très fan quand tu vois la Slovénie ou la Croatie qui jouent avec des Américains. Je trouve que tu dois faire jouer l’équipe nationale avec les joueurs qui sont du pays, qui ont grandi là-bas, tout ça. Moi je suis d’accord avec eux. Voilà. Et bien sûr ça fait genre rêver, mais bon on a déjà un très, très bon pivot, qui s’appelle Rudy Gobert, donc voilà. Il ne faut pas manquer de respect à tous les Français, qui travaillent dur pour jouer en équipe de France. Moi j’ai joué 16 ans en équipe de France, j’ai donné mon corps à ce pays-là et je pense que c’est important de ne pas oublier ça. Après, la FIBA, voilà, c’est leurs règles, ils font leur choix, s’ils veulent continuer à faire ça, eh bien ils continueront à faire ça. Mais moi tu me demandes mon avis et je pense que l’on devrait rester avec les équipes nationales comme elles sont.

Est-ce par principe, ou aussi pour le côté pratique, l’effet que cela pourrait avoir sur la vie du groupe ?

Non, pour moi c’est juste une question de principe. Parce qu’après, Joël Embiid c’est un bon gars. Moi je n’ai entendu que des bons trucs sur lui. J’en parlais avec Timothé (Luwawu-Cabarrot, qui joue avec le Camerounais aux Sixers), et c’est un super gars. Il rigole, il parle français, tout ça. Ce n’est rien contre lui. C’est juste une question de principe. Après, moi, Joël Embiid, j’adore le joueur. Il est incroyable, ce qu’il fait en peu de temps, je pense que c’est l’avenir, et il peut devenir le meilleur pivot de la NBA.

Es-tu surpris du coup que la FFBB déclare publiquement souhaiter le recruter et être rentrée en contact avec lui dans ce but ?

Bah, eux ils partent du principe que si tout le monde le fait, nous aussi on peut le faire. Voilà, c’est ça à mon avis. Si la Slovénie peut avoir (Anthony) Randolph. (Serge) Ibaka avec l’Espagne… donc bon. Moi je comprends la démarche de la fédé. Tu m’as juste demandé mon avis. Je ne peux pas contrôler ce que la fédé va faire. De toute façon cela ne m’intéresse pas.

Propos recueillis par Antoine Bancharel, notre correspondant à New York

Leave a Reply