Daryl Morey : « James Harden rend mon boulot plus facile »

Daryl Morey : « James Harden rend mon boulot plus facile »

L’année dernière, les Houston Rockets menés par James Harden ont terminé la saison régulière avec 55 wins et se sont faits éliminer par les Spurs au deuxième tour des playoffs. De bons résultats mais loin d’être suffisants pour un Daryl Morey qui rêve de mettre fin à la domination des Warriors. Du coup, le General Manager texan s’est lancé dans une intersaison folle l’été dernier et a ajouté PJ Tucker, Luc Mbah a Moute ou encore Chris Paul au roster des Rockets. Des renforts de poids qui ont permis aux hommes de Mike D’Antoni de terminer avec le meilleur bilan de toute la NBA (65 victoires) et d’atteindre les finales de conférence pour se mesurer aux redoutables Warriors.

Après un premier match compliqué perdu dans les grandes largeurs, les Rockets se sont vengés et ont rousté les champions en titre lors de la deuxième confrontation entre les deux équipes. D’une certaine manière, ce résultat, même s’il demande confirmation, légitime tout le boulot réalisé par Daryl Morey. Mais ce dernier a tenu à attribuer une partie du mérite à son franchise player James Harden.

« Ce n’est pas seulement un grand joueur sur le terrain, il se concentre sur la victoire et fait tout ce qu’il peut pour arriver à ses objectifs. Ça peut être rencontrer des joueurs, les appeler, leur envoyer des SMS… Tout ce qu’il faut pour les convaincre de venir. Il rend mon boulot plus facile. » Daryl Morey.

C’est bien Harden (bien aidé par Trevor Ariza qui est un ami proche de Paul depuis de nombreuses années) qui, en discutant avec Chris Paul par SMS, a convaincu le meneur de le rejoindre dans le Texas pour former un duo redoutable sur les lignes arrières.

« Je regardais juste le paysage NBA et je parlais de m’amuser avec lui. Pour l’instant, c’est parfait. Il y a encore beaucoup de boulot à faire mais si on met ça de côté je ne me suis pas autant amusé depuis un bon moment. » Chris Paul.

À l’époque, pas mal d’observateurs étaient sceptiques et estimaient que l’association de deux porteurs de balle dominants sur le backcourt avait peu de chance de fonctionner. Mais Daryl Morey n’a pas hésité et a sauté sur l’occasion pour monter un trade et récupérer le meneur All-Star.

« Je dis parfois en blaguant qu’il n’y a pas de magasin de superstar en NBA où on peut prendre le joueur que l’on veut. Il faut sauter sur les opportunités quand elles se présentent et s’arranger pour que tout fonctionne. Pour Chris et James, nous n’avons pas vraiment eu besoin de forcer pour que tout roule, c’était incroyable dès le premier jour. » Morey

C’est aussi Harden qui a pris la responsabilité de contacter PJ Tucker.

« Il m’a dit « Salut, viens à Houston, on a besoin de ce que tu apportes ». J’ai alors envoyé un message à Chris et il m’a répondu : « Hé tête de pioche, il faut que tu viennes ». » PJ Tucker.

Évidemment, tous les joueurs ciblés par Houston n’ont pas rejoint la franchise texane. Andre Iguodala et JJ Redick, par exemple, ont préféré signer ailleurs.

« Il faut avoir plein de balles en l’air pour être certain d’en rattraper au moins une. On parlait avec ceux là et PJ a pris sa décision, donc on devait lui donner une réponse et ça s’est terminé comme ça. » Daryl Morey.

Pour réussir ce recrutement de très haute qualité cet été, Daryl Morey et James Harden (sans oublier Mike D’Antoni) ont dû travailler main dans la main pour être certains que les joueurs ciblés allaient s’intégrer dans l’équipe.

« Évidemment, pour amener Chris, Tuck et Luc, il nous fallait une vision. Pour aller où on voulait aller, il nous fallait les bonnes pièces. C’est pour ça qu’ils sont là. Chacun à un rôle à remplir, on va sur le terrain et on joue à un haut niveau chaque soir, des deux côtés du terrain et il faut vivre avec les résultats. Mais je sais que si on se donne à fond, c’est compliqué de nous battre. » James Harden.

Reste maintenant à transformer l’essai et à se qualifier pour les Finals. Le Game 3 entre Houston et les Warriors aura lieu dimanche.

Via ESPN.

Leave a Reply