[Interview 1/2] George Eddy : « Les places seront chères »

[Interview 1/2] George Eddy : « Les places seront chères »

Alors que l’Equipe de France s’apprête à jouer deux matches importants dans l’optique de la qualification à la Coupe du monde 2019 en Chine, George Eddy, qui commentera les deux matches sur Canal+Sport, est revenu pour nous sur les deux premières fenêtres internationales des Bleus

Bonjour George, l’équipe de France arrive sur cette nouvelle fenêtre internationale avec un effectif différent et renforcé. Est-ce que ce n’est pas un peu dommage pour les joueurs qui ont mouillé le maillot lors des deux précédentes ?

Ce n’est pas complètement différent parce qu’il y a des joueurs qui ont participé aux rencontres précédentes. Il y a des nouveaux joueurs mais qui ont un autre statut comme Batum, Gobert et Fournier. Je pense que défensivement, Batum et Gobert vont beaucoup apporter. Ceux qui ont joué les 4 autres matches avaient l’air content d’y être, tout en sachant qu’ils ne feraient probablement pas partie de la troisième fenêtre. Quand il n’y a pas les stars, les autres sont ravis de faire partie du groupe France, de représenter le pays et de faire parler d’eux. Maintenant, tout le monde pense que c’est normal qu’un Batum ou un Gobert soient devant Axel Bouteille par exemple. Les joueurs le vivent correctement, ils ont le bon esprit par rapport à ça.

Est-ce qu’il n’est pas regrettable de ne pas jouer en France alors que l’équipe est quasiment au complet ?

Oui, tout à fait. C’est le hasard du calendrier. C’est clair que si l’un des deux matches avait été en France, malgré la Coupe du monde de football, ça aurait pu faire un bel événement. L’Equipe de France au complet, à domicile pour un match officiel, c’est une chose qu’on n’a pas vu depuis l’Eurobasket 2015. Les matches amicaux n’ont pas le même enjeu, la même intensité qu’un match en compétition. C’est aussi pour ça que les gens commencent à accepter l’idée de ces fenêtres internationales, malgré les problèmes qu’elles posent. Je pense que même si les matches sont à l’extérieur, on va faire une belle audience. On va bien le vendre parce que c’est un vendredi soir en prime-time sur Canal+Sport. Il y aura du buzz autour de ce match.

On a un groupe de plus en plus complet et toujours plus de jeunes qui poussent derrière (Ntilikina, Doumbouya, Okobo, Hayes, etc). La Fédération a souvent parlé de l’objectif Paris 2024 mais est-ce qu’on ne peut pas déjà se pencher sur Chine 2019 et Tokyo 2020 ?

Frank Ntilikina fera sûrement partie de cette équipe en 2019 et aux Jeux de Tokyo. Il aura cette ambition et vu comment il progresse physiquement, en ce moment aux Etats-Unis, je pense qu’il va s’imposer. Mais les places seront chères ! Quand vous avez De Colo, Fournier, même Diot, Heurtel, Causeur, Batum, il y a énormément de talents confirmés sur les postes extérieurs. Si Ntilikina veut s’intégrer, il faut qu’il soit bon, disponible et efficace. Il n’a aucune garantie mais c’est un candidat sérieux. C’est pareil à l’intérieur : Gobert, les deux Fall, Poirier, Séraphin, etc. On n’a jamais eu autant de bons joueurs français qui peuvent faire acte de candidature. Vincent Collet fait face à un vrai problème de riches ! Je pense par contre que Sekou Doumbouya sera un peu vert. Je me demande s’il ne va pas un peu vite. Il avait un rôle correct en Pro B mais ne dominait pas mais là on va lui demander d’être un joueur majeur de Limoges à 17 ans ! Je pense que c’est trop tôt et que même s’il a beaucoup de talent, il ne brûle pas les étapes. Il aurait dû dominer d’abord en Pro B surtout qu’on peut vite perdre confiance à son âge. J’espère qu’il va réussir, mais je me pose la question. Il peut viser Paris 2024 sans problème par contre.

Justement, ça sera quoi le 5 majeur en 2024 ?

Bonne question. Est-ce que Batum aura encore envie de faire partie de l’équipe de France ? Il aura 35 ans mais j’ai l’impression que oui. Nando de Colo aura 37 ans, Fournier et Gobert auront 32 ans. Je pense qu’on peut surtout compter sur ces deux-là. Nicolas aura peut-être le rôle de Boris Diaw, celui de grand frère qui encadre les autres. Il s’implique tellement dans l’équipe de France et dans le basket en général. J’espère qu’il pourra tenir ce rôle, un peu comme Tony Parker aux Jeux Olympiques. On peut viser tous les joueurs qui seront aux alentours de 30-32 ans et ajouter Ntilikina, Doumbouya, Killian Hayes, Okobo. C’est notre chance et notre richesse dans le basket français.

C’est pas un peu triste un été sans compétition internationale ?

Oui, mais finalement, on va toujours dire que je suis l’avocat n°1 de la FIBA, la NBA avait demandé un été sur 4 de repos pour les joueurs par rapport à leur santé et je pense que c’est une bonne chose. Là il y a une fenêtre mais ça ne va leur prendre que 10 jours. Ce n’est pas une longue préparation avec 2 semaines de compétition. Je pense que faire une pause une fois sur 4, ce n’est pas une mauvaise idée, ça va permettre à tout le monde de se requinquer un peu. La Coupe du monde est qualificative pour les JO donc il y aura un enjeu important. Le fait de faire un Euro seulement tous les 4 ans va le rendre plus attrayant pour les joueurs aussi.

On voit de plus en plus de clubs favoriser la Basketball Champions League par rapport à l’Eurocup, notamment Bamberg, est-ce que finalement ce n’est pas un moyen de montrer son soutien aux équipes nationales ?

De toute manière, c’est politique. La FIBA veut protéger les équipes nationales et les championnats nationaux alors que l’Euroleague veut bouffer ces championnats afin de pouvoir faire un grand calendrier et gagner plus d’argent en jouant le weekend. La FIBA veut défendre la formation, c’est pour ça que je suis avec cette façon de penser. Bamberg, c’est positif mais il faudrait que d’autres clubs fassent ce choix. Je suis déçu de voir Monaco et Limoges faire ce choix. L’ASVEL c’est acceptable parce qu’ils vont jouer en Euroleague et qu’ils ont un gros projets de salle, de formation et de compétition. Limoges et Monaco seraient beaucoup mieux en BCL. Le calendrier de la Jeep Elite ne va pas prendre en compte celui de l’Eurocoupe et on va se retrouver avec les mêmes problèmes que l’an passé quand Limoges avait joué simultanément en Coupe de France et en Eurocoupe. L’intérêt financier est aussi plus important en BCL, Monaco a gagné 400 000 € en allant en finale et n’aurait gagné que 135 000 € avec le même parcours en Eurocoupe. Limoges ne jouera plus en Euroleague, même avec une nouvelle salle. C’est un championnat de grandes villes, pas de villes moyennes. On verra ce que ça va donner mais c’est une erreur stratégique à mon sens. Le Mans, Starsbourg, Dijon et Nanterre ont fait le bon choix parce qu’ils peuvent tous viser une place au Final Four et éventuellement le gros lot en allant en finale. Il faudrait laisser les gros en Euroleague et laisser l’Euroleague gérer puis la FIBA à partir de la C2. Cette guéguerre continue à porter un coup terrible à l’image du basket en Europe »

Propos recueillis par Hugo Givernaud

1 Comment

  1. Euh… évoquer TP et les JO, était-ce bien nécessaire ?

Leave a Reply