Klay Thompson : « Au nom de Kevin; Il n’y aurait pas de bannières sans lui »

Klay Thompson : « Au nom de Kevin; Il n’y aurait pas de bannières sans lui »

Les Warriors auront plusieurs raisons d’être surmotivés ce jeudi soir à l’occasion du Game 6 des Finales NBA. Forcer un match 7 pour ne pas voir les Raptors soulever le Larry O’Brien Trophy dès ce soir, faire honneur à son public pour la dernière de l’équipe à l’Oracle Arena avant son déménagement à San Francisco et enfin gagner pour Kevin Durant, qui vient de se faire opérer d’une rupture du tendon d’Achille droit, survenue alors qu’il venait de faire son retour à la compétition au match précédent.

« J’attends de nous qu’on joue aussi dur que nous sommes capables de le faire. On ne pense même pas à l’avenir. On pense juste à apprécier ce dernier show à l’Oracle qu’on va donner à nos fans. Je m’attends à ce qu’ils soient plus bruyants que jamais, surtout au nom de Kevin. Je sais qu’ils le feront parce qu’on le mérite, mais plus important encore pour ce que Kevin a fait pour cette organisation. Il n’y aurait pas de bannières sans lui. Donc on veut que notre public fasse du bruit pour lui. » Klay Thompson

« C’est une grosse perte non seulement pour nous mais pour la ligue aussi, parce que c’est le meilleur joueur de la ligue et qu’il a beaucoup apporté. » Andre Iguodala

Sans Durant, l’équipe devra réitérer les exploits du Game 5, alors qu’elle était menée de 6 points dans le money time. Il y a eu les trois derniers 3-points de l’équipe signés Thompson et Stephen Curry, des stops défensifs clés signés Green et Thompson…

« Je suis certain que les fans seront à fond et qu’il y aura un gros mélange d’émotion et de passion dans la salle, ça va être une soirée épique. Cette équipe est ensemble quoi qu’il arrive. On a encore quelque chose en plus pour nous motiver. On veut venir et gagner pour Kevin aussi, donc c’est de la motivation supplémentaire je dirais. » DeMarcus Cousins

Sur les playoffs, Durant tournait (sans compter ses 12 minutes du Game 5) à 34.2 points, 5.2 rebonds et 4.9 passes par match. Interrogé sur les reproches faits au staff des Warriors d’avoir pris le risque de le faire revenir, Curry a répondu :

« C’est facile de parler après coup. Dans nos cas, on veut tous jouer au basket. Si on a une opportunité de jouer, on veut jouer. On est comme ça, on est des compétiteurs, surtout à ce stade la compétition. Je fais confiance à notre staff médical et à Bob Myers, que ce soit aujourd’hui ou sur le long terme, je sais qu’ils travaillent dans notre intérêt. Donc vous pouvez perdre du temps à vous dire ‘et si’ etc. Les blessures sont difficiles à vivre et elles n’ont rien de plaisant. Elles font partie du jeu et elles continueront à faire partie du jeu. Il faut l’accepter. » Stephen Curry

via Mercury News

Leave a Reply