Stephen Curry « à son apogée » pour sa 11ème saison NBA selon Steve Kerr

Stephen Curry « à son apogée » pour sa 11ème saison NBA selon Steve Kerr

Beaucoup attendent une grande saison 2019-20 de la part de Stephen Curry. D’abord parce que Kevin Durant est parti à Brooklyn, et ensuite parce que Klay Thompson ne sera pas de retour avant des mois. Deux fois MVP et trois fois champion NBA, le meneur n’est plus aussi entouré mais a encore largement les armes pour faire beaucoup de dégâts dans les défenses. Steve Kerr lui fait confiance là-dessus, et n’a pas pour projet de lui demander d’en faire plus cette année.

« Non simplement ce qu’il a l’habitude de faire. Je ne cherche pas autre chose que ce qu’il a fait ces 5 dernières années. C’est-à-dire de quelque chose de tout à fait spécial, avec deux titres de MVP et une place constante parmi les 5 meilleurs joueurs de la ligue. Il a fait un training camp incroyable. Pour moi, il est à son apogée physiquement et mentalement. Il a vu toutes les défenses au cours de sa carrière, et il est prêt à faire une super année. » Steve Kerr

À 31 ans, Curry sort d’une saison à 27.3 points, 5.3 rebonds et 5.2 passes par match.

« Il est dans son prime à la fois du point de vue de son âge, de sa forme physique et il a déjà vu tout ce que les défenses pouvaient lui propose. Les équipes ont essayé de le jouer de toutes les façons possibles. Donc il est un peu au ‘point idéal’ actuellement, c’est le cas depuis deux ans et j’espère que ça continuera encore sur les quelques années qui viennent. Mais c’est un joueur incroyable. » Steve Kerr

Andre Iguodala et Shaun Livingtson partis, son rôle de vétéran et de leader – auprès d’une équipe plus jeune – est également renforcé.

« Il ne sera jamais Draymond (Green), le gars qui ‘aboie’. Mais il est plus enclin à dire quelque chose aujourd’hui par rapport à quand je suis arrivé ici, c’est certain. Surtout avec cette équipe oui. Steph est intelligent, il sait ce que nous avons perdu et il a conscience du fait qu’il a plus de responsabilités en ce sens. » Steve Kerr

« Je n’ai pas à changer qui je suis en tant que leader. C’est plus une question d’être conscient des besoins de l’équipe. Il y a l’intégration de D’Angelo (Russell), qui va être super pour notre équipe. Construire cette alchimie entre lui et moi dans le backcourt et avec plusieurs de nos jeunes qui vont devoir contribuer à un très haut niveau pour qu’on y arrive. Mais j’ai toujours été leader par l’exemple. En étant vocal quand c’est nécessaire. » Stephen Curry

Face à ceux qui espèrent le voir décrocher un troisième titre de MVP, Curry répond qu’il est simplement concentré sur les victoires, en précisant que Kerr ne lui a jamais demandé d’en faire plus pour la saison à venir.

« C’est la façon naturelle dont notre attaque est jouée. Je vais beaucoup plus avoir le ballon dans les mains. Je dois faire les bons choix, être confiant, agressif, sûr de moi à chaque possession. Si tu n’as pas de shoot, tu passes à autre chose, le ballon pourrait revenir vers toi, d’autres gars vont toucher le ballon, c’est comme ça qu’on commence à créer offensivement. Il faut s’adapter à chaque situation mais ce n’est pas vraiment différent. Si tu as le ballon dans les mains, crée quelque chose. » Stephen Curry

Alec Burks, arrivé dans l’équipe en juillet, le trouve déjà différent.

« Après avoir joué contre lui pendant 7, 8 ans puis maintenant le côtoyer tous les jours, jouer avec lui, je le trouve différent. Il est dans un état d’esprit différent aujourd’hui. Il est hyper-concentré. C’est super de faire partie de ça, de ne pas être contre lui. » Alec Burks

via ESPN

Voyage NBA à San Francisco : Partez voir les Warriors face à deux prétendants au Chase Center !

Leave a Reply