One Week in College Basketball : Kentucky et Duke démarrent en trombe, retour délicat pour Fred Hoiberg

One Week in College Basketball : Kentucky et Duke démarrent en trombe, retour délicat pour Fred Hoiberg

Cette année encore, chaque semaine, en partenariat avec la référence française sur le College Basketball, le site Midnight on Campus, on fera un retour sur l’actualité de la semaine en NCAA.

Pour vous tenir au courant quotidiennement de toute l’actu, suivez  Midnight on Campus sur les réseaux sociaux :

Retour sur les faits marquants de la semaine

On y est, enfin ! Après une pause méritée pour tous, le College Basketball est de retour pour une nouvelle saison. Au programme, un peu moins de hype par rapport à la saison dernière et l’attraction Zion Williamson ou encore R.J. Barrett et Ja Morant, mais des cartes qui sont redistribuées au sein du paysage universitaire. On retrouvera les cadors comme Duke, Kansas, Michigan State, Gonzaga ou encore Kentucky, mais nous avons aussi des programmes un peu plus undergrounds, comme Memphis, avec Penny Hardeway au coaching et son nouveau poulain, James Wiseman, qui auront une chance de jouer les trouble-fête.

Pour la soirée d’ouverture de la saison, la NCAA nous a sorti une petite programmation aux oignons, comme d’habitude, avec un double header de folie pour le compte du State Farm Champions Classic : #1 Michigan State vs #2 Kentucky puis #3 Kansas vs #4 Duke.

Concernant le premier match, ce fut une petite surprise avec la victoire de Kentucky sur le score de 69 à 62. Une première période rondement menée, avec une avance de dix points à la pause. Michigan State a tenté un petit comeback, mais les Wildcats étaient bien trop fort sur ce match. Kentucky peut dire merci au freshman Tyrese Maxey et ses 26 points.

Pour l’autre choc, ce fut un match beaucoup plus indécis. Kansas a été plus adroit sur l’ensemble du match, avec notamment du jeu rapide. Mais voilà, la défense de Duke a pris l’ascendant au fil du match, en provoquant 28 pertes de balles des Jayhawks. Au final, Duke sort l’action défensive du match, pour s’imposer sur le fil (68-66). Très beau match de Tre Jones côté Blue Devils, avec 15 points, 7 passes et 6 rebonds.

Dans les autres matchs des membres du top 25 en ce mardi, on notera la belle victoire de #5 Louisville contre Miami (87-74) avec un double-double de Jordan Nwora (23 points et 12 rebonds). #6 Florida, tout en contrôle, se sort du piège North Florida (74-59) grâce à son leader Kerry Blackshear Jr (20 points et 10 rebonds). #24 Auburn aussi a cravaché pour remporter son duel contre Georgia Southern (83-74), ce qui est assez logique vu que l’équipe prend ses marques, avec de nouveaux visages.

Mais comme souvent, le début de saison nous concocte des matchs assez déséquilibrés sur le papier. En effet, les petits programmes ont besoin d’affronter de grosses écuries, pour avoir du temps sur la TV nationale, mais aussi un petit chèque, qui est primordial pour la pérennité de l’université. Donc oui, il y a eu des blowouts, beaucoup même… On ne va pas tous les citer, mais on mettra en lumière la performance de Corey Kispert avec Gonzaga, qui inscrit 28 points (Killian Tillie était out), celle de Myles Powell avec Seton Hall (27 points) ou encore James Wiseman avec Memphis (28 points et 11 rebonds).

Enfin, terminons cette soirée d’ouverture avec un choc opposant #20 Saint Mary’s contre Wisconsin. Ce match a été dantesque, ce terminant après prolongation, et une victoire des Gaels (65-63) qui évitent l’upset. Jordan Ford le prospect de Saint Mary’s, a porté son équipe dans les moments chauds, avec 26 points au compteur.

Mercredi, toujours aucun upset à se mettre sous la dent, mais des matchs serrés pour les cadors. #9 North Carolina peut dire merci à sa sensation freshman Cole Anthony, qui noircit la feuille de match (34 points, 11 rebonds et 5 passes) pour éviter la défaite contre Notre Dame (76-65). Attention, prospect à surveiller de très près !

Dans une purge incroyable, #11 Virginia s’impose contre Syracuse, dans un match tellement offensif, qui se solde par un score de 48 à 34… Voilà. Enfin, autre programme qui se fait une frayeur, c’est #18 Ohio State qui s’impose sur le fil face à Cincinnati (64-56). OSU, après une première période soporifique, a déroulé offensivement lors du second acte, sous l’impulsion de Kyle Young (14 points et 13 rebonds).

Pas de soucis pour #21 Arizona contre Northern Arizona (91-52) et #23 Purdue face à Green Bay (79-57).

La soirée de jeudi est traditionnellement réservée aux Mid-Majors. Dans les résultats marquants, Washington State a déroulé contre Seattle (85-54) avec 27 points et 7 rebonds CJ Elleby. Joe Mooney (24 points, 5 rebonds 3 passes) n’a pas forcé son talent dans la victoire de son équipe, UC Davis, contre William Jesup.

Vendredi fut la soirée de tous les dangers pour certains cadors. #3 Kansas était opposé à UNC Greensboro, qui risque d’aller à la March Madness cette saison. Les Spartans ont proposé une belle adversité et les Jayhawks s’imposent sur le score de 74 à 62, mais que ce fut dur… Encore merci Devon Dotson (22 points, 8 rebonds et 6 passes).

#9 North Carolina a fait le travail en première période, avant de se relâcher lors du second acte, mais remporte son match contre UNC Wilmington (78-62). La plus belle upset alert avait lieu lors du match entre #24 Auburn et Davidson. Le match, comme prévu, fut serré, mais c’est la performance XXL défensive des Tigers qui permet de sécuriser la victoire (76-66). #22 LSU a aussi eu des difficultés contre Bowling Green (88-79), tout comme #25 VCU, qui gagne de 3 points contre North Texas, avec une nouvelle parodie offensive de Basketball (avec des pertes de balles dignes de U15).

Premier gros upset de la saison, enfin, avec Washington qui s’impose contre #16 Baylor sur le score de 67 à 64. Les Huskies peuvent dire merci à son duo de freshmen, Jaden McDaniels / Isaiah Stewart. N’oublions pas le junior Nahziah Carter, qui a pris son rôle de leader à coeur. Une belle victoire référence pour Washington, qui sera un outsider dans la Pac-12.

Dans les autres résultats de la soirée, #2 Kentucky n’a eu aucun souci contre Eastern Kentucky (91-49), tout comme #4 Duke contre Colorado State (89-55) ainsi que #17 Utah State face à Weber State (89-34). Mais l’attraction de ce vendredi, c’est bien Memphis et l’affaire James Wiseman. Le prospect a été suspendu à titre provisoire pour une affaire d’argent reçu pour un déménagement vers Memphis, via Penny Hardeway… Quand on voit des coach comme Sean Miller (Arizona) qui ont payé des joueurs, mais qui exercent librement leur poste… Bref, la NCAA dans toute sa splendeur.

Petite soirée samedi, avec le College Football en tête d’affiche. Nous avons eu un choc, entre #7 Maryland et Rhode Island. Après une première période équilibrée, URI s’est écroulé, Maryland étant plus physique, avec des intérieurs plus efficaces. Au final, les Terps remportent cette rencontre sur le score de 73 à 55.

Gros coup du pour #12 Seton Hall, qui a perdu son leader Myles Powell sur blessure (assez grave en plus). Cependant, le programme gagne contre Stony Brook (74-57). #8 Gonzaga continue sa petite ballade de santé, contre Arkansas Pine-Buff (110-60), en ouvrant largement son banc. Joel Ayayi poursuit sa belle semaine, en inscrivant 8 points, en prenant 13 rebonds et en réalisant 5 passes. #15 Oregon ne tremble pas contre Boise State (106-75) avec 30 points du senior Anthony Mathis. #13 Texas Tech a plié le match à la pause (40-19) contre Bethune-Cookman, avec une victoire finale sur le score de 79 à 44.

Et puis, le tout petit upset, celui de Texas, contre une équipe de #23 Purdue assez… Amorphe et sans fantaisie, comme bien souvent sur ces dernières saisons. Les Longhorns, avec une belle prestation de son arrière Matt Coleman III (22 points et 7 passes), glanent une victoire bien méritée de quatre points (70-66).

Terminons cette première semaine de compétition avec la soirée de dimanche et un derby chaud bouillant entre #6 Florida et Florida State. Nous avons assisté à un match haletant, comme bien souvent dans ce genre de rencontre. Surprise à la clé, Florida State s’évite un début de saison à deux défaites (dernière fois que le programme a commencé la saison en 0v-2d, c’était en 2000) et sortant le petit upset des familles, sur le score de 63 à 51. FSU peut remercier sa défense, qui a inhalé l’attaque peu inspirée des Gators : 4/22 à trois points et de manière générale, 14/50 aux tirs… Impossible de gagner un match avec une telle maladresse. Le senior des Seminols, Trent Forrest, a été maladroit (1/7 pour 8 points), mais noircit la feuille de match, avec 8 rebonds et 7 passes.

Dans les autres résultats, grand moment d’émotion à #1 Michigan State, avec un double-double de Cassius Winston (17 points, 11 passes) dans la large victoire de son équipe contre Binghampton (100-47), lui qui venait de perdre son frère dans un tragique accident de voiture. Petite pensée à sa famille.

#11 Virginia continue de ridiculiser les attaques adverses, cette fois-ci avec James Madison et ses 34 points, dont 11 lors du second acte… Victoire sans trembler (65-34) avec un Mamadi Diakite au four et au moulin (19 points, 13 rebonds). « Nico » Mannion est la future attraction de la sélection italienne, ceci est un fait. Pour son deuxième match universitaire avec #21 Arizona, le meneur de jeu compile 23 points, 9 passes et 4 rebonds dans la victoire de son équipe contre Illinois (90-69).

#5 Louisville déroule contre Youngstown State (78-55) avec 17 points, 14 rebonds et 3 contres de sa muraille défensive, Steven Enoch, alors que #18 Ohio State et Kaleb Wesson (13 points, 13 rebonds et 5 passes) n’ont pas trop forcé pour battre Mass Lowell sur le score de 76 à 56.

Equipe top de la semaine : Kentucky (1v-0d) et Duke (2v-0d).

Difficile de mettre qu’un seul nom après seulement un ou deux matchs de saison. Du coup, pour ne pas faire de jaloux, les deux gagnants du State Farm Champions Classic se partagent titre d’équipe au top cette semaine.

#2 Kentucky a fait chuter #1 Michigan State avec un Tyrese Maxey tellement dominant. Ce qui est impressionnant, c’est le peu de pertes de balles sur ce premier gros test (10 seulement), dans un match serré avec une telle défense en face. Mais Kentucky aussi se met à défendre, de manière efficace qui plus est. Alors oui, difficile de juger sur un seul match, mais c’est assez prometteur pour les Wildcats.

Même son de cloche pour Duke. Dominé dans la raquette par Kansas, les Blue Devils s’en remettent à leur défense, qui provoque 28 pertes de balles, le tout avec le métronome Tre Jones, bien clutch quand il le faut. Ce qui change radicalement à Duke cette saison, c’est qu’il n’y a pas un ou deux joueurs au-dessus du lot comme la saison dernière. Sur ce début de saison, le banc est ouvert et le collectif prime sur les individualités. Un Duke moins flashy mais plus efficace, je crois que les fans sont heureux et signent directs !

Equipe flop de la semaine : Nebraska Cornhuskers (0v-2d)

Après un passage plus que mitigé en NBA, Fred Hoiberg est de retour chez lui, en College Basketball, avec le programme de Nebraska. Les Cornhuskers sont dans une période de transition avec le nouveau staff, mais les attentes sont immenses (comme chaque année).

Le moins que l’on puisse dire, c’est que le début de saison est catastrophique. Deux défaites, contre deux programmes largement prenables : UC Riverside (66-47) puis après deux prolongations contre Southern Utah (79-78).

Alors oui, le groupe est jeune… mais cela n’excuse pas les deux défaites, qui mettent déjà en péril un possible repêchage à la March Madness… Après une semaine compétition.

Yves Ouedraogo, notre Frenchie, est titulaire, mais ne joue pas beaucoup et pire, n’a pas énormément d’impact sur les systèmes offensifs.

Nebraska nous offre deux copies bien pâles et le désarroi monte déjà chez les fans (oui, j’y suis dedans). Ce n’est pas un comeback espéré pour Fred Hoiberg…

Equipe surprise de la semaine : Texas Longhorns (2v-0d).

Après un match d’ouverture tranquille contre Northern Colorado, Texas se déplaçait sur le parquet de #23 Purdue, qui n’avait plus perdu chez-lui depuis presque deux ans. Preuve que la victoire, en plus d’être un magnifique upset, met fin à une série historique de leur adversaire. Coup double pour Shaka Smart et ses joueurs.

Texas a montré un visage assez séduisant samedi, notamment en défense, avec les trois pertes de balles provoquées dans le money time, qui découle par un 9-0. Pourtant, ce n’est pas la révolution chez les Longhorns. Texas continue de jouer en kick and drive sur le plan offensif, mais encore une fois, cette mentalité assez simpliste permet à Shaka Smart de battre Purdue (on se souvient de sa victoire avec VCU contre le programme en 2011, à la surprise générale).

Il y a de l’expérience dans l’effectif. La paire d’extérieure, avec Jose Febres et Matt Coleman III, a été primordiale dans cette victoire. Mais le facteur X sur ce début de saison, c’est bien l’intérieur sophomore, Gerald Liddell. Il termine avec 14 points, 8 rebonds et 4 passes face à Purdue.

Texas sera encore une fois une énigme cette saison. Le programme, quand il est adroit à longue distance comme samedi, peut battre n’importe qui… Mais peut aussi lâcher des matchs cadeaux à foison. La beauté des Longhorns.

Rencontres à suivre cette semaine

Lundi : #20 Saint Mary’s vs Winthrop.

Mardi : #19 Xavier vs Missouri / #24 Auburn vs South Alabama / #2 Duke vs Evanville / #14 Memphis vs #15 Oregon.

Mercredi : #22 LSU vs #25 VCU / #10 Villanova vs #18 Ohio State / #23 Purdue vs Marquette.

Jeudi : #6 Florida vs Towson / #1 Michigan State vs #12 Seton Hall / #20 Saint Mary’s vs Long Beach State.

Vendredi : #4 Duke vs Georgia State / #3 Kansas vs Monmouth / #8 Gonzaga vs Texas A&M / #16 Baylor vs Texas State.

Samedi : #7 Maryland vs Oakland / #10 Villanova vs Ohio / #22 LSU vs Nicholls State.

Dimanche : #21 Arizona vs New Mexico State / #12 Seton Hall vs Saint Louis / #6 Florida vs UConn / #5 Louisville vs NC Central / #15 Oregon vs UT Arlington.

 

Pour en savoir plus rendez-vous sur Midnight on Campuset on vous conseille ces articles :

 

Leave a Reply