Coup de gueule à l’entraînement, en match, amende… Le torchon brûle entre les Cavs et Kevin Love, « dégoûté » par la franchise

Coup de gueule à l’entraînement, en match, amende… Le torchon brûle entre les Cavs et Kevin Love, « dégoûté » par la franchise

La relation entre Kevin Love et la direction des Cavaliers semble se dégrader doucement mais sûrement depuis que les premières rumeurs de transfert de l’intérieur de 31 ans ont fait surface début décembre.

The Athletic rapporte en effet qu’après le shootaround de l’équipe samedi, le champion NBA 2016 aurait fait part au GM de l’équipe Koby Altman de « son mécontentement et de son dégoût » vis-à-vis de la franchise. Criant devant coéquipiers, coachs et membres du front-office, le quintuple All-Star aurait ainsi dénoncé ce qu’il estime être une très mauvaise gestion de la part des Cavs : ‘There’s is no feel here‘. Ce ne serait pas le premier échange tendu entre les deux hommes puisque à la fin de la saison dernière, Love aurait déjà exprimé son mécontentement par rapport au GM de l’équipe, qui aurait alors menacé de le mettre à l’amende. Ce à quoi Love aurait répondu : ‘Vas-y, j’en ai plein de l’argent’.

Auteur de 12 points à 4/10 dans la défaite 121-106 de Cleveland contre Oklahoma City samedi soir, il s’est montré à plusieurs occasions clairement frustré, notamment en fin de 1ère mi-temps sur cette séquence qui s’est terminée par une passe à deux mains très puissante dans les pieds de Cedi Osman après avoir réclamé le ballon à Collin Sexton avec autorité :

« On était dans le bonus et Chris Paul était sur moi, donc je me suis dit ok, essayez de m’envoyer le ballon en bas, on voit s’ils font une prise à deux et si on peut obtenir un bon tir derrière. Ce n’est pas ce qu’on a fait et, oui, j’étais frustré. »

Son coach, qui a endossé la responsabilité de l’erreur sur la possession, a moyennement apprécié :

« On n’a pas besoin de faire ça. » John Beilein

Après le match, Love a posté une photo de Joaquin Phoenix dans le film ‘The Joker’ pour illustrer son état d’esprit du moment. Dans la foulée, il a aussi voulu souligner qu’il n’avait absolument aucun problème avec ses coéquipiers.

« Beaucoup de mensonges sont relayés… mais j’ai appris que nous vivons dans un monde où les gens retiennent les accusations plus que les réfutations. Laissez-les peindre le tableau qu’ils veulent. La vérité c’est que j’aime mes coéquipiers. 💪🏻💪🏻💪🏻 »

Toujours selon The Athletic, Love aurait reçu une amende de 1000$ pour s’être énervé en tapant sur une chaise le 31 décembre à Toronto. Le joueur, qui avait demandé à sortir pour se calmer, n’aurait pas apprécié. Durant le temps-mort suivant, un coach lui aurait demandé ce qui n’allait pas et Love aurait répondu qu’il n’aimait pas l’égoïsme avec lequel jouait la first unit.

Lors de sa signature pour 4 ans et 120 millions de dollars à l’été 2018, juste après le départ de LeBron James pour Los Angeles, Altman avait annoncé à Love que l’objectif n’était pas de reconstruire mais de faire les playoffs. Dans les faits, ce n’est pas vraiment ce qui s’est passé. Love a manqué 60 matchs la saison dernière (opération d’un orteil) et tourne cette saison à 16.6 points et 10.5 rebonds par match en 29 rencontres disputées. Sa préférence irait à un transfert chez un prétendant au titre.

via The Athletic

Leave a Reply