Après 36 matchs, Miami réussit là où les Lakers ont échoué; Erik Spoelstra : « N’oublions pas qu’on parle d’un All-Star »

Après 36 matchs, Miami réussit là où les Lakers ont échoué; Erik Spoelstra : « N’oublions pas qu’on parle d’un All-Star »

Contrairement aux Lakers, Miami n’en a pas publiquement fait un objectif. Mais contrairement aux Lakers, Miami n’a toujours pas perdu deux matchs d’affilée cette saison. Le bilan de l’équipe après une défaite cette saison est en effet désormais de 10-0. Jamais le Heat n’était allé aussi loin dans une saison (36 rencontres jouées) sans perdre deux rencontres successives.

Battus à Orlando vendredi, les hommes d’Erik Spoelstra ont rebondi avec une victoire sans Jimmy Butler mais avec un excellent Goran Dragic (29 points à 7/10 à 3-points, 7 passes) contre Portland dimanche. Le « dragon » a été accompagné par 6 autres joueurs à au moins 10 points : Bam Adebayo (20), Derrick Jones Jr. (19), Kendrick Nunn (14), James Johnson (12), Meyers Leonard (11) and Tyler Herro (11).

« Qui joue ou qui ne joue pas ça n’a pas d’importance pour nous. Nous n’utilisons pas d’excuses. » Goran Dragic

« N’oublions pas qu’on parle d’un All-Star (Dragic a été All-Star en 2018). Si tu veux faire partie d’une bonne équipe, tu dois être prêt à sacrifier. La définition de sacrifice, c’est abandonner quelque chose qui te touche. Et Goran préférerait largement être titulaire (Kendrick Nunn et Duncan Robinson composent la ligne arrière du Heat, ndlr), et il peut l’être. » Erik Spoelstra

Après s’être classé comme la pire équipe NBA au rating offensif sur les 3 précédents matchs, le Heat a marqué 122 points à 52.2% dont 18/44 à 3-points dans ce match, avec 34 passes décisives pour 47 paniers réussis. En 1ère mi-temps, Miami a totalisé 65 points à 60.5% de réussite pour seulement 3 ballons perdus.

« On a toujours confiance en nous. On sait qu’on a un long banc. Tout le monde peut jouer. » Goran Dragic

« C’est la meilleure chose à propos de cette équipe. On ne dépend pas d’une personne et nous avons d’autres gars qui peuvent relever le challenge. » Bam Adebayo

via Miami Herald

[Dernière chance] Voyage NBA : Assistez à deux affiches de rêve à Boston !

Leave a Reply