Al Horford : « Je m’y attendais en signant ici »; Bientôt un choix à faire pour les Sixers

Al Horford : « Je m’y attendais en signant ici »; Bientôt un choix à faire pour les Sixers

Joel Embiid sera opéré d’un ligament déchiré de l’annulaire gauche vendredi à New York, avant d’être réévalué dans une à deux semaines. En attendant, les Sixers ont bien démarré leur période sans lui, avec une victoire 109-98 sur les Celtics (devant de jusqu’à 15 points dans le 2ème quart-temps) au Wells Fargo Center jeudi.

« C’est next-man-up. Il n’y a pas à trop réfléchir. C’est ce qu’on a fait toute notre vie, donc on doit juste se tenir prêts. » Tobias Harris

« On savait qu’on allait devoir être plus agressifs sans lui, parce qu’il est possiblement le meilleur pivot de la ligue et qu’il est très, très important dans notre attaque. » Josh Richardson

 Philly est désormais à 25-14 cette saison, et 3-0 contre les Celtics (25-11), qu’ils retrouveront une dernière fois le 1er février à Boston. Au niveau des changements opérés par Brad Stevens, Al Horford a été titularisé au poste (et suppléé par Norvel Pelle, voire Ben Simmons) à la place d’Embiid, et Mike Scott au poste 4 à la place d’Horford. Autour d’eux : Harris (16 points), Richardson (29 points) et Simmons (19 points, 9 rebonds).
« Il (Simmons) impose sa volonté. C’est un super athlète et il a fait de bons moves au poste, il a mis du rythme. C’est difficile de défendre sur lui sur jeu ouvert. Son énergie est contagieuse, elle nous entraîne tous. » Al Horford

Pivot à Boston ces 3 dernières saisons, Horford a terminé à 17 points à 7/11, 8 rebonds, 6 passes et 2 contres.

« En arrivant ici je m’attendais à jouer au poste 4, mais je sais que l’une de mes forces c’est d’alterne jeu intérieur, extérieur, poste 4, poste 5, défendre sur plusieurs postes, et je m’y attendais. » Al Horford

Son remplaçant Pelle a signé 6 points à 3/3, 4 rebonds et 2 contres en 12 minutes. En two-way contract, il ne lui reste que 5 jours autorisés en NBA. Après cela, l’équipe devra soit le signer soit le laisser en G-League. À sa sortie du terrain, il a reçu une standing ovation.

« Oh mon dieu, j’adore Philly pour ça. J’adore, vraiment. À Philly il faut faire le boulot sans pleurnicher et je pense que ça me correspond bien. » Norvel Pelle

À domicile cette saison, les Sixers sont désormais à 18-2.

Leave a Reply