Mike Krzyzewski : « Il n’y aura jamais un plus grand guerrier dans notre sport »

Mike Krzyzewski : « Il n’y aura jamais un plus grand guerrier dans notre sport »

Ensemble, Kobe Bryant et Mike Krzyzewski ont remporté deux médailles d’or olympiques avec Team USA. Le coach emblématique de Duke a réagi à la disparition du champion lors d’une téléconférence suivie par The Athletic.

C’est une journée tragique, choquante. Kobe faisait partie de notre famille. La famille USA Basketball. Il était l’un de nos leaders. Il a aidé à construire une culture pendant ces 11 années. Et il était très proche de ma famille. Nous partagions deux amours : l’amour du jeu, et nous avons tous les deux eu des filles. En coulisse, il était fabuleux avec mes petits-enfants, à Pékin, à Londres, ils l’idolâtraient. Le surnom de l’un de mes petits-fils est Mamba parce qu’il l’avait rencontré à Pékin et qu’il était devenu fan.

« […] J’ai le cœur brisé. Simplement brisé. Nous avons tragiquement perdu l’une des plus grandes figures sportives de notre temps. C’était quelqu’un d’incroyablement doué et d’universellement respecté. Il cherchait constamment à faire quelque chose de spécial, et il n’y aura jamais un plus grand guerrier dans notre sport. J’ai eu l’immense honneur de coacher Kobe lors des Jeux olympiques de 2008 et 2012, et je n’oublierai jamais combien il chérissait le fait de représenter son pays, avec autant de classe qu’il est possible de le faire, en jouant à ce jeu qu’il aimait tellement.

Le basket a grandi grâce à Kobe, et il mérite une reconnaissance éternelle pour cela. C’est une perte épouvantable, d’autant plus tragique de par la disparition de sa fille, Gianna, et d’autres personnes à bord. Toute la famille Krzyzewski, qui aimait et admirait sincèrement Kobe, est attristée. Nous exprimons nos plus sincères condoléances à sa femme, Vanessa, ses filles Natalia, Bianka et Capri, et aux familles des personnes touchées.

Troisièmes de leurs deux précédents tournois en 2004 et 2006, les Américains avaient formé la « Redeem Team » en 2008. Une équipe qui s’est imposée d’au moins 10 points à chaque rencontre (dont 11 points contre l’Espagne en finale).

« Alors qu’il était le meilleur joueur du monde en 2008 à Pékin, il a développé une amitié avec LeBron, Carmelo, Dwyane et Chris Bosh qui a énormément aidé. À Londres, cette amitié était toujours là pour réintroduire un autre gars unique : Kevin Durant, et un autre jeune joueur unique, Anthony Davis. Quand vous retracez l’historique de USA Basketball, Kobe Bryant en est vraiment une figure centrale.

Quand on regarde, la relation la plus importante durant mes 11 années à la tête de l’équipe a été celle entre Kobe et LeBron. Et je pense fort à LeBron parce que je sais combien… Enfin on parle de deux joueurs uniques qui ont donné le meilleur d’eux-mêmes à leur équipe, et qui ont créé un environnement dans lequel les autres pouvaient apprendre de cette amitié et de leurs connaissances.

[…] Kobe était unique. Il ne ressemblait à personne d’autre, tout le monde essayait d’être comme lui. Personne ne se préparait aussi dur que lui, il n’avait jamais peur de ce que venait ensuite. Notre amitié était très forte, et nous nous faisions confiance. Il m’a laissé être son coach, les grands joueurs laissent leurs coachs les coacher. Et ils travaillent avec le coaching staff pour développer une atmosphère et un environnement qui conduit au succès, lui et LeBron ont fait ça. Il savait ce que cela demandait de gagner, il savait rassembler un groupe. Le basket lui sera toujours reconnaissant, non seulement pour ce qu’il a fait en NBA, mais ce qu’il a fait avec les USA et en dehors du terrain pour promouvoir le jeu. »

via The Athletic

Leave a Reply