Karl-Anthony Towns et D’Angelo Russell, deux amis à Minny : “Ça va être effrayant pour les adversaires”

Karl-Anthony Towns et D’Angelo Russell, deux amis à Minny : “Ça va être effrayant pour les adversaires”

La bromance peut enfin commencer du côté du Minnesota. Après de longues négociations, D’Angelo Russell va bien retrouver son grand ami Karl Anthony Towns chez les Wolves.

Interviewé par le Star Tribune, KAT a même encore du mal à réaliser.

“C’est surréaliste de penser qu’au lieu de juste se parler au téléphone ou jouer aux jeux vidéos ensemble et de parler de nos équipes respectives, maintenant nous ferons ça tous les jours ensemble. Il n’a jamais été qu’un simple ami pour moi, c’est un frère. Nos familles sont tellement liées et connectées. Ça va être vraiment amusant de pouvoir être avec quelqu’un que j’appelle non seulement mon frère, mais mon sang.”

Pour l’ancien meneur de la baie, c’est évidemment le même sentiment de bonheur qui prédomine.

“Une fois descendu de l’avion, j’ai tout de suite ressenti l’amour. Je me sentais déjà comme à la maison. Je vais me répéter mais c’est fou pour moi de me réveiller et de voir la situation dans laquelle je suis. De ressentir l’amour de quelqu’un qui me voulait ici. C’est un moment surréaliste pour moi.” D’Angelo Russell

Les deux nouveaux compères n’ont aucun doute sur leur future complicité. Alors que Russell est venu pour aider KAT, le pivot s’imagine un futur duo effrayant pour les adversaires.

“En voyant ça de loin, j’ai vu que je pouvais aider Karl. Je n’ai jamais joué avec un pivot avec de telles capacités, capable d’étirer le jeu et qui peut faire des actions comme un arrière.” D’Angelo Russell

“Cela va être effrayant pour les adversaires quand ils vont devoir trouver un moyen de nous contenir. Ça va être effrayant quand ils verront ce que l’on est capable de faire, en particulier tous les deux avec la cohésion et la connectivité que nous avons. C’est à nous de faire en sorte que ça marche.” Karl Anthony Towns

Interrogé sur sa non-venue en tant que free agent cet été, puisqu’il a choisi les Warriors, D’Angelo Russell s’explique.

“Vous dites que je n’ai pas choisi [les Wolves] ? Je ne pense pas que ça marche comme ça. Je suis reconnaissant de cette situation. Quelle que soit l’équipe dans laquelle j’allais être ou quelle que soit l’équipe qui montrait qu’elle me voulait, j’aurai adoré y aller.” D’Angelo Russell

Le duo devrait faire ses grands débuts à Toronto, lundi.

Leave a Reply