[Interview] Pat Connaughton : “Peut-être qu’un jour je pourrai faire carrière dans le baseball”

[Interview] Pat Connaughton : “Peut-être qu’un jour je pourrai faire carrière dans le baseball”

Hier soir Pat Connaughton, sans doute le moins connu des 4 participants au Slam Dunk Contest, a fait étalage de son impressionnante détente (il a établi le record à la draft combine), même si cela ne lui a pas permis d’accéder au second tour, une injustice pour beaucoup.

L’arrière s’est imposé comme un joueur très important de la rotation des Bucks et pourtant il aurait bien pu ne jamais mettre les pieds sur un parquet NBA. En effet, il fait partie de ces rares joueurs à avoir été drafté en NBA, mais aussi en MLB. On a évoqué le sujet avec lui.

Pourquoi choisir le basket ?

J’ai regardé la nature des deux sports, j’aime les deux sports, ils font partie et ils feront toujours partie de ma vie. J’ai regardé ensuite si, je n’arrivais pas à m’imposer dans un des sports, lequel je pourrais faire ensuite. Et je ne pense pas que j’aurais pu revenir au basket après avoir fait carrière dans le baseball, au vu de ce que demande ce sport, les qualités athlétiques qu’il requiert. Ces qualités athlétiques ne font que grandir à force de jouer au basket, donc peut-être qu’un jour je pourrai faire carrière dans le baseball.

Comment ton passé de joueur de baseball t’aide aujourd’hui en tant que joueur NBA ?

Je pense la force mentale qui est nécessaire au baseball. Et encore plus spécifiquement quand tu es lanceur, tu es seul avec toi-même. Quand tu es dans des situations difficiles, tu dois tout faire pour t’en sortir. Au basket, ou dans n’importe quel sport professionnel, ça arrive souvent de se retrouver dans des mauvaises situations et tu dois aussi trouver des moyens de s’en sortir.

Quelle est la connexion entre le joueur de baseball et le joueur de basket ?

Je pense que c’est ma nature de compétiteur qui m’aide à me guider. Personne ne s’attendait à ce que je devienne un joueur de D1 NCAA, et quand je l’ai fait, c’était au baseball et non au basket. Et comme ça a continué, j’ai eu la chance de pouvoir choisir de faire du sport professionnel. Et au début c’était le baseball. Le lien entre les deux c’est vraiment la compétition. Dans chaque sport, les choses ne sont pas à ton avantage au début, et puis j’ai commencé à pratiquer les deux. J’y ai mis toute ma force et mon énergie, mais surtout, je crois en moi. Je pense que c’est parti de là. Et ensuite cet esprit de compétition grandit en toi. Et il grandit ensuite envers les autres. Puis tu finis par te dire que tu peux y arriver, que ça peut marcher.

Ça fait bientôt un mois que le Paris Game a été joué, est-ce que ça a été un moyen de faire du team-building et quel est ton meilleur souvenir de Paris ?

Ouais carrément. Adam Silver, la NBA fait un super boulot pour étendre le basket à l’international. Nous sommes heureux d’avoir fait partie du premier match qui a été joué à Paris, c’était incroyable. Je n’y avais jamais été. Et découvrir un nouveau pays, voir toutes les choses qu’il avait à offrir, de voir les sites touristiques, la Tour Eiffel, le Louvre. C’était assez incroyable. Et ce que j’ai vraiment apprécié c’est la manière dont ils ont organisé le planning. Nous avions le temps d’aller voir des sites culturels avant d’aller jouer. Et le plus important nous sommes revenus avec la victoire.

Propos recueillis par Jean Bideau à Chicago

Leave a Reply