[Coronavirus] Detroit a dû gérer le cas Sekou Doumbouya en catastrophe; Casey :”Quand j’ai sorti Sekou il m’a regardé comme si j’étais fou”

[Coronavirus] Detroit a dû gérer le cas Sekou Doumbouya en catastrophe; Casey :”Quand j’ai sorti Sekou il m’a regardé comme si j’étais fou”

Le 11 mars dernier, les Detroit Pistons étaient en visite à Philadelphie pour ouvrir la soirée NBA, soirée qui allait brutalement basculer à l’annonce du test positif au coronavirus de Rudy Gobert. En plein match les Pistons, qui avaient joué le Jazz quelques jours avant, ont appris la nouvelle et cela a donné lieu à une scène improbable que Dwane Casey raconte à ESPN. Jim Scholler, préparateur de l’équipe s’est précipité vers Casey et lui a lancé

Scholler : “Il faut que tu sortes Sekou du match !”

Casey : “Mais de quoi tu parles ? Je viens juste de le faire rentrer !”

Scholler : “Je sais, mais Rudy Gobert vient juste d’être testé positif au coronavirus. Sekou est sorti avec lui l’autre soir après notre match contre eux. Il a peut-être été exposé.”

Après la rencontre du 7 mars à Detroit, Rudy et Sekou Doumbouya s’étaient vus, en présence de Boris Diaw, comme nous l’avait confié le jeune Piston. Ni une ni deux, Casey s’est exécuté.

“Nous l’avons sorti du terrain immédiatement. Nous l’avons emmené au vestiaire, loin de l’équipe, qui finissait le match.” Casey

En coulisse, le staff médical des Pistons et le front office échangeaient eux pour savoir quelle marche à suivre avec le Français, qui se sentait très bien.

“Quand j’ai sorti Sekou il m’a regardé comme si j’étais fou. Tony Snell aussi, que j’avais sorti pour faire rentrer Sekou et que j’ai remis instantanément en jeu. ” Casey

Mais un peu plus tard Sekou, qui allait très bien, est revenu en jeu.

“Il voulait jouer. Il était sur le terrain. Avec le recul, je suppose qu’il est facile de remettre ça en question, mais à l’époque, nous n’avions aucune des informations disponibles désormais. Nous étions en plein match, et le joueur nous disait qu’il se sentait très bien, et nous n’avions aucune indication qu’il était malade.” Casey

A ce moment-là les Pistons, comme tout le monde, ne se doutaient pas de l’épée de Damoclès qui planait au-dessus de leur tête

“Pour être honnête, cela ne m’a même pas traversé l’esprit que d’autres noueurs puissent être en danger. A ce moment-là nous n’étions pas là genre ‘Oh, c’est énorme, cela veut dire que nous allons annuler la saison.’ A ce moment-là je me disais : ‘C’est probablement un cas isolé.'” Casey

Puis les Pistons ont appris que la saison était suspendue et que les membres de l’équipe devaient être testés et mis en quarantaine. Deux jours plus tard ils ont appris que Sekou Doubmouya était négatif au coronavirus, ce qui n’était pas le cas de Christian Wood, d’un scout de l’équipe et d’un cameraman, actuellement dans un état critique.

Leave a Reply