Thabo Sefolosha : « Ça aurait pu être moi; Les gens parlent de quelques pourris, mais je pense que c’est bien plus profond que ça »

Thabo Sefolosha : « Ça aurait pu être moi; Les gens parlent de quelques pourris, mais je pense que c’est bien plus profond que ça »

Le 8 avril 2015, le Pacer Chris Copeland était poignardé New York au cours d’une bagarre dans un nightclub. Présent sur les lieux, Thabo Sefolosha avait été arrêté et sérieusement blessé (fracture du péroné) par les officiers de police appelés. Deux ans plus tard, le Suisse avait remporté son procès et reçu 4 millions de dollars de dommages et intérêts. Forcément, les images du meurtre de George Floyd lundi dernier à Minneapolis lui ont fait particulièrement froid dans le dos.

« J’ai été horrifié par ce que j’ai vu. Ça aurait pu être moi […] Les gens parlent de quelques pourris, mais d’après mon expérience et d’après ce que l’on voit, je pense que c’est plus profond que ça, c’est profondément enraciné dans la culture. C’est mon opinion, je pense que cela va au-delà de quelques mauvaises personnes seulement.

[…] Ce que j’ai vécu a beaucoup changé ma façon de voir les forces de l’ordre dans ce pays. Et aussi en ce qui concerne la façon dont je vois l’ensemble du système judiciaire. J’ai dû aller au tribunal et faire tout ça pour prouver mon innocence. Dans le Minnesota on a vu trois êtres humains avec un badge regarder un autre être humain tuer quelqu’un. » Thabo Sefolosha

Le Rocket vit à Atlanta depuis la suspension de la saison en mars dernier en raison de la pandémie de coronavirus. Il a envisagé de participer aux manifestations mais a finalement préféré rester chez lui.

« Je suis en colère, c’est clair. On est en 2020. Personne ne devrait vivre ça à notre époque, surtout après tout ce que les noirs ont donné et fait pour l’Amérique. Ça fait mal. » Thabo Sefolosha

La reprise prochaine de la NBA (fin juillet ?) est logiquement passée au second plan dans son esprit.

« Je serai très heureux de retrouver mes coéquipiers et de rejouer au basket. Mais vous savez, nous sommes des êtres humains, et le combat dure depuis trop longtemps, on voit les mêmes manifestations depuis trop longtemps. Il est définitivement temps que ça change, et ça devrait être une priorité pour nous tous. » Thabo Sefolosha

via ESPN

La police de New York va verser 4 millions de dollars à Thabo Sefolosha

Leave a Reply