Comment les Lakers ont ciblé les failles défensives de Tyler Herro pour mettre le Heat en danger

Comment les Lakers ont ciblé les failles défensives de Tyler Herro pour mettre le Heat en danger

Hier, le Miami Heat a pris la foudre. Il faut dire qu’avec les Lakers en face d’eux, les hommes d’Erik Spoelstra n’ont pas à faire à n’importe qui. Les Californiens, qui disposent d’un roster très polyvalent, peuvent aussi bien assurer à l’extérieur que dans la raquette et alterner des lineups de petite ou grande taille. Cela les rend ultras dangereux en attaque et surtout très difficiles à défendre. Jae Crowder, spécialiste du domaine en parle.

Ils ont une bonne équipe, une bonne équipe offensive et nous le savions avant d’arriver. Nous devons faire du meilleur boulot et mieux les contenir. Nous devons défendre notre territoire et mieux nous aider les uns les autres. Cela va demander des efforts. Nous avons les gars qu’il faut, nous sommes capables de faire mieux, nous l’avons déjà montré. Nous devons juste appliquer ça sur le terrain. À ce moment de la saison, nous n’avons pas le choix, c’est une question de survie. Nous devons appliquer ce que nous savons faire, tout donner et capitaliser là-dessus. Nous savons que nous pouvons le faire, et cela sera un souci collectif. Tout dépend de nous.” Jae Crowder

On veut bien croire Jae Crowder. Sauf que, dans la rotation de coach Spo, n’y aurait-il pas un maillon faible du point de vue de la défense ? Si jusque là, Tyler Herro faisait rêver la planète NBA dans son intégralité grâce à ses qualités offensives, hier, certaines de ses faiblesses furent largement mises en lumière par le jeu des Lakers qui, de leur côté n’hésitèrent pas à en profiter. S’il a terminé avec un plus/minus de -35, il n’y est pas étranger.

Premier exemple, dès les premiers instants de Tyler Herro sur le parquet dans ce match 1. Le rookie flotte, essaie d’être attentif, mais ne peut pas à la fois protéger un potentiel drive de Kyle Kuzma dans la raquette, aller en aide et défendre sur son joueur Kentavious Caldwell-Pope. C’est ainsi que le Laker a commencé à prendre feu.

Quand le jeu est plus lent, il est beaucoup plus facile de lire la défense et de mettre en danger le plus mauvais défenseur adverse. Regardez comme en fin de 1er quart-temps, LeBron James appelle Rajon Rondo qui est défendu par Herro. Le meneur vient picker et l’arrière du Heat encore une fois, n’anticipe pas bien sa rotation. Il n’en fallait pas moins au King pour créer le décalage et offrir par un jeu de passes bien huilé, une occasion à Alex Caruso de scorer

Pourtant, l’une des forces du Heat depuis le début de ces playoffs était de pouvoir adapter sa défense en fonction des adversaires, en alternant défense individuelle et matchup zone.

C’est définitivement quelque chose que l’on peut sortir de notre poche. Nous pouvons nous adapter en live et les gars sur le parquet seront sur la même longueur d’onde pour faire le travail. Notre coaching staff fait un super boulot pour nous mettre dans les bonnes dispositions en tant que joueurs. Nous allons regarder les vidéos et essayer de leur rendre les choses aussi difficiles que possible pour le prochain match.” Jae Crowder

Et il y a du boulot. Si la zone 2-3 du Heat a dérangé profondément certaines équipes depuis le début des playoffs, les Lakers sur ce Game 1 semblaient avoir trop d’armes pour se laisser avoir. Leur adresse au tir extérieur, mais aussi leur lecture du jeu fut fatale.. Avec des joueurs comme Tyler Herro, mais aussi Goran Dragic (avant qu’il ne se blesse) ou Duncan Robinson, la défense de zone d’Erik Spoelstra a des failles. Et à chaque fois les Lakers ont su les trouver. Regardez comment sur cette action, Herro, au lieu de couvrir à l’opposé, suit le ballon. Il laisse alors Caruso seul qui encore une fois est trouvé, puis sanctionne en éliminant directement un Herro en retard, sur son premier pas.

Les images sont flagrantes et ne sont pas très joyeuses pour le rookie. Herro flotte beaucoup trop et malgré toute sa bonne volonté, il laisse des trous dans cette défense. Puis même quand il se place plutôt bien, les Lakers se débrouillent pour lui envoyer un joueur plus athlétique. C’est ainsi que sur l’action ci-dessous, Kuzma drive sans problème, met Herro en difficulté, et oblige la défense du Heat à venir en aide. À ce moment-là, il n’a plus qu’à donner la balle à Anthony Davis qui coupe ligne de fond.

Après ne mélangeons pas tout non plus. Il serait très sévère de mettre la défaite du Heat entièrement sur le dos de la défense de Herro. Hier soir, personne n’a réussi à arrêter AD. Pour couronner le tout a blessure de Bam Adebayo et les déplacements limités de Jimmy Butler qui s’est tordu la cheville n’arrangeaient rien. Pas facile de défendre correctement dans ces conditions. Mais quand on voit que le plus/minus de Herro est à -35 et que sur ce match, il affiche un defensive rating de 135.9, il y a de quoi se poser de vraies questions.

Désormais, Erik Spoelstra devra trouver des solutions en adaptant sa défense suffisamment pour cacher les maillons faibles, sur une zone, il y a moyen. Sinon, il faudra peut-être faire beaucoup moins jouer Herro, mais vu les étincelles qu’il est capable d’apporter en attaque ce serait bien dommage. En tout cas, dès le match 1, les Lakers ont réussi à créer un gros dilemme dans la défense de leurs adversaires. Hâte de voir comment le Heat s’adaptera. La guerre tactique ne fait que commencer.

Via The Athletic et NBA.com

 

La vidéo du 6e homme sur la construction du Miami Heat

 

 

Leave a Reply