Le jeu du GM: la Trade Deadline, The Phoenix Suns’ Edition, Ep. 22

Le jeu du GM: la Trade Deadline, The Phoenix Suns’ Edition, Ep. 22

Alors que les cendres de la trade deadline sont encore chaudes, on a décidé de se mettre à la place des GMs pour les jours qui la précèdent voir ce qu’on aurait fait, ce qu’on aurait voulu faire et ce qu’on a pas pu faire. J’ai ainsi donné pour mission à Anthony Dubourg (contributeur sur Débat-Sport, invité régulier de l’Echo des Parquets) de prendre une équipe en difficultés, les Suns de Phoenix en l’occurrence, et d’essayer de monter des transferts pour sérieusement améliorer son effectif. Pour ma part, je prendrai le rôle de chacun des GMs qu’il contacte pour réaliser ses transactions espérées.
[Précédemment: …, épisode 18, épisode 19, épisode 20, épisode 21]
___________________________________
February 23, 2017 – 14:50 ET
.
Proposition d’Anthony, GM des Suns
.
Les Phoenix Suns envoient: TJ Warren
Les Atlanta Hawks envoient: DeAndre Bembry, le choix du premier tour d’Atlanta (17′) et le choix du second tour de Brooklyn (17′)

.

[Argumentation: épisode 21]
___________________________________
February 23, 2017 – 14:55 ET
Réponse de StillBallin, GM momentanée des Hawks
Avant même d’évoquer l’équilibre de la proposition avec la présence des choix de draft, il me faut répondre à une question: est-ce qu’il serait pertinent de recruter TJ Warren et est-ce que ça le serait au prix de la perte de DeAndre Bembry?

TJ Warren a 23 ans et tourne à 14 pts de moyenne et 5 rebs en 31 minutes par match malgré des pépins physiques et une équipe mal coaché et aux vétérans parfois encombrants (c’est toi que je regarde, PJ Tucker). DeAndre Bembry a 22 ans et n’a pas eu le droit de jouer plus de 10 minutes par rencontre pour son année rookie dans une équipe des Hawks cherchant encore à maintenir à la force de leurs doigts crispés une compétitivité qui leur glisse des mains années après années.

Tous les deux sont de plutôt solides défenseurs, ce qui convient parfaitement à Atlanta. Tous les deux sont de plutôt mauvais shooteurs (avec un avantage pour Warren à mon avis), ce qui ne convient pas du tout à Atlanta et surtout à son coach, Mike Budenholzer.

Warren est avant tout un scoreur naturel qui a cette petite coquetterie d’être plutôt adroit dans cette zone habituellement à faible pourcentage qui existe entre la « restricted area » et la ligne primée (ce qui a le don d’énerver les défenses qui veulent sacrifier cette partie du demi-terrain pour se concentrer sur le périmètre autour du cercle et celui le long de la ligne à trois points). Bembry distille plutôt son talent entre du scoring et du playmaking, sans force particulière. Tous les deux ont un bon jeu sans ballon.

TJ Warren est un joueur NBA confirmé à qui on peut sans sourciller confier un poste de titulaire. Bembry n’a encore rien prouvé. Bien qu’il est projeté comme un très intéressant joueur de complément à l’avenir et que les petits bouts de matchs qu’il a vu sont plutôt allés dans ce sens, rien ne dit que c’est bien ce qu’on finira par avoir.

En réalité, le seul élément qui va réellement en faveur de Bembry dans ce duel sur papier est l’aspect financier. L’arrière gardera son modeste contrat jusqu’à l’été 2020, Warren sera en situation d’obtenir une très sérieuse revalorisation salariale dès l’intersaison 2018. Cela n’a rien d’anodin parce qu’avec des bons mais pas exceptionnels joueurs dans le roster (Dennis Schroeder, Dwight Howard et un déclinant Paul Millsap s’il est prolongé), les Hawks se dirigent doucement vers le lieu maudit des équipes trop faibles pour espérer jouer les beaux rôles et trop fortes pour se reconstruire via la draft. Dans ces conditions, le seul moyen de monter sera de réussir à maximiser son effectif et de gérer sa masse salariale avec la finesse d’un stratège.

Vaut-il mieux avoir un Bembry moins fort que Warren plus un autre vrai bon joueur (surtout s’il peut shooter) ou le seul TJ Warren? Si Bembry devient dès l’année prochaine le joueur attendu (ce qui ne m’étonnerait pas), il ne serait plus si loin de Warren et bien moins cher que celui-ci pendant deux années entières. Mais cela reviendrait à parier sur la réussite du rookie et sur la réussite du recrutement de ce joueur supplémentaire.

Avec Dwight Howard dans les cartons pendant encore un bout de temps, un Schroeder à l’adresse extérieure un peu limité (ce n’est pas interdit de croire en une progression, cela dit) et un Millsap (si on le resigne) malgré tout assez moyen de loin, le besoin de trouver du shoot deviendra rapidement primordial et investir sur Warren bouche une opportunité de remplir ce besoin. Déjà que deux bons shooteurs entre ces trois-là ne suffiraient peut-être pas pour avoir un bon spacing, ajouter le phoenixois à l’équation rendrait la chose quasiment impossible.

Je suis tenté de refuser cette proposition de transfert d’avantage non pas parce que je préfère conserver Bembry mais plutôt parce que cela me permettrait de garder la flexibilité (au niveau financier et de la répartition du temps de jeu) pour trouver une arme plus adéquate à mon effectif que Warren, tout en ayant un joueur potentiellement sympathique en Bembry.

D’un autre côté, je n’aurai peut-être jamais l’opportunité de trouver la ou les perles parfaites qui débloqueraient toute ma problématique de spacing malgré le musculeux pivot et le vif meneur allemand (à savoir des shooteurs/défenseurs/playmakers, tout ça à la fois ou presque) et j’aurais gâché la chance d’avoir un très bon joueur comme Warren pour du vent. Il est intelligent de refuser une belle opportunité pour en avoir une meilleure mais si cette meilleure opportunité ne se présente jamais, la partie est perdue.

Mon esprit se laisse aller à imaginer un cinq majeur avec Warren en faux power forward, le potentiel 3&D Taurean Prince à ses côtés, Tim Hardaway Jr (ou n’importe quel autre bon artilleur) en shooting guard, Schroeder à la baguette et Howard en gardien du panier. Ce n’est qu’un projection vue sous son meilleur jour mais en attaque, Warren aurait assez d’espace intermédiaire pour planter ses petits floaters bizarres et assassins tandis qu’en défense, Warren et Prince pourrait switcher sur les ailiers adverses sans qu’on ne ressente de différences.

Si Schroeder poursuit son développement au shoot (un presque correct 34 % à trois points sur 3,7 tentatives cette année et une grosse adresse aux lancers-francs), le tableau pourrait devenir un peu plus réjouissant. Si le shoot longue distance de Warren tend un tout petit peu plus vers sa campagne 2015/16 (40% sur une tentative et demie par match) que celle de ses deux autres années professionnelles, les choses seront également plus simples. Si Mike Muscala continue de montrer qu’il est un vrai joueur NBA intéressant, il pourra à l’occasion prendre la place d’Howard sur quelques séquences et agrandir encore un peu plus les espaces.

Warren n’est pas la solution mais il est un vrai bon joueur au profil intéressant bien qu’imparfait. Si ça ne fonctionne pas, je pourrais toujours le laisser partir en 2018 et conserver ma flexibilité financière. Si à Phoenix, Bembry devient ce précieux all around player, j’aurais de quoi être déçu mais c’est déjà un « si » et ce risque-là vaut certainement la tentative « Warren ».

Comme vous le voyez peut-être venir depuis quelques lignes, je suis prêt à tenter le coup avec Warren, mais pas en donnant également des choix de draft. Warren est un bien meilleur joueur que Bembry à l’heure actuelle mais comme décrit, la question va bien au-delà de la simple comparaison entre les deux individus. L’avenir d’Atlanta est très incertain et il me faut utiliser chacun de mes assets avec précaution. Warren est fort mais ses difficultés au shoot et son futur contrat risquent d’être trop problématiques pour que j’investisse trop sur lui. D’ailleurs, je n’ai pas non plus évoqué ses problèmes de blessure un peu trop récurrents.

Contre-proposition:

Les Phoenix Suns envoient: TJ Warren
Les Atlanta Hawks envoient: DeAndre Bembry

___________________________________
February 23, 2017 – 14:56 ET
Réponse d’Anthony, GM des Suns
.
Je propose plutôt:
.
Les Phoenix Suns envoient: TJ Warren, le choix du premier tour de Phoenix (2020′)
Les Atlanta Hawks envoient: DeAndre Bembry, le choix du premier tour d’Atlanta (17′) et le choix du second tour de Brooklyn (17′)
.

A suivre.

StillBallin (@StillBallinUnba)

Facebook Comments

Leave a Reply