Dwane Casey : “Le trade de DeMar DeRozan, c’est presque comme quand Vince Carter est parti”

Dwane Casey : “Le trade de DeMar DeRozan, c’est presque comme quand Vince Carter est parti”

Après plusieurs désillusions consécutives en playoffs, les Toronto Raptors ont finalement décidé de faire quelques changements au sein de leur effectif. Et DeMar DeRozan, titulaire au poste d’arrière pour la franchise canadienne depuis sa draft en 2009 mais aussi et surtout meilleur marqueur de l’histoire des Raptors, en a fait les frais puisqu’il a été envoyé à San Antonio dans le cadre de l’échange de Kawhi Leonard. Dwane Casey, qui coachait les Raptors depuis 2011 avant de se faire virer cet été, connait bien le joueur et sait à quel point cette décision est compliquée à assimiler pour lui.

“Pour DeMar, c’est une pilule très très dure à avaler. Si vous avez ne serait-ce qu’un tout petit peu de passion pour les Raptors, ce trade c’est presque comme quand Vince Carter est parti, du point de vue d’un fan. Si on regarde le côté basket, c’est dur de dire qu’on ne voudrait pas avoir Kawhi Leonard dans son équipe. Je crois que nous étions quatrièmes en défense l’année dernière, ils pourront être premiers. C’est une histoire de matchups, et le problème que nous avions (LeBron James, ndlr) vient de partir à l’Ouest. Si tu mets Kawhi en défense sur LeBron, ce matchup est bon à prendre chaque jour. Et je suis sûr qu’il ne faut pas être un génie pour comprendre ça. Avant sa blessure et les problèmes à San Antonio, Kawhi était l’un des meilleurs two way player avec LeBron. Je le mets tout en haut avec James perso. Quel coach ne voudrait pas d’un tel joueur ? ” Dwane Casey.

Bon Plan : Jusqu’à -50% sur le NBA Store (tee shirts, maillots, shorts…)

Pourtant, certains observateurs et de nombreux joueurs estiment que la franchise canadienne a trahi DeRozan en l’envoyant à San Antonio.

“DeMar, Kyle Lowry… Ce groupe était loyal, ils l’ont prouvé pendant cinq ans. C’est au propriétaire et aux dirigeants de vouloir s’améliorer. Et ils avaient le sentiment qu’ils allaient devenir meilleurs en me virant et en tradant DeMar. Ils ont le droit. C’est pour ça que vous êtes le propriétaire d’une équipe. C’est vous qui prenez les décisions. Pareil pour le front office. Ces décisions, je leur laisse le soin de les prendre.” Dwane Casey.

Les gros points noirs de ce trade, c’est que Kawhi n’a quasiment pas joué de la saison et qu’il ne lui reste qu’un an de contrat.

“Les grandes questions, c’est de savoir s’il sera en bonne santé et s’il restera là-bas. Si c’est le cas, c’est un gros coup de la part du front office et du management. Mais ce sont des gros points d’interrogation et les dirigeants ont pris un risque. Il faut regarder son état d’esprit, mais aussi et surtout sa santé. Est-ce qu’il va être à 100% ? Personne ne peut répondre à cette question tant qu’il ne sera pas sur le terrain.” Dwane Casey.

Quant à DeMar DeRozan, le joueur de bientôt 29 ans va commencer un nouveau chapitre de sa carrière à San Antonio. Et Casey, qui l’a eu sous ses ordres pendant sept ans, est persuadé que son poulain va tirer son épingle du jeu sous les ordres de Greg Popovich. Mais ce n’est pas le cas de tout le monde.

“Je rigole quand j’entends certaines critiques parce que c’était pareil à propos de Dirk Nowitzki. On disait qu’il ne défendait pas, qu’il ne faisait pas ça ou ça. Mais il fait très bien ce qu’il fait, mettre des paniers. DeMar a des défauts, mais il a beaucoup contribué aux victoires des Raptors.” Dwane Casey.

Quelques semaines après son licenciement seulement, Casey a retrouvé du boulot et a été embauché comme head coach des Pistons.

Via Sports Net.

Leave a Reply