Qu’est-ce qui cloche au Jazz ? Rudy Gobert : “Un passage difficile”

Qu’est-ce qui cloche au Jazz ? Rudy Gobert : “Un passage difficile”

Avec le recrutement effectué cet été, le Jazz d’Utah se pose en candidat sérieux pour sortir de l’Ouest et après un très bon début de saison, qui laissait entrevoir de très belles choses malgré un Mike Conley en difficulté, depuis quelques rencontres la machine s’est enrayée. Ils restent sur 5 défaites en 6 rencontres alors que c’était une période test pour eux face à des équipes de gros calibre. Le plus inquiétant c’est que ce sont souvent de grosses défaites, à l’image de cette nuit face aux Lakers avec un écart de 25 points. Ils s’étaient retrouvés menés de 40 points à la pause face à Toronto et de 27 face aux Sixers.

Le Jazz est habitué en début de saison à avoir de mauvaises séries, mais cette fois c’est un peu différent, surtout qu’il avait bien démarré.

“C’est un passage difficile. Évidemment cette année les attentes sont plus élevées. Nous nous tenons à des standards plus élevés, donc chaque défaite…Une défaite aujourd’hui ce n’est pas la même chose qu’une défaite il y a 6 ans. Quand nous perdions, nous apprenions. Aujourd’hui nous voulons gagner tous les soirs, surtout à la maison. C’est une période difficile.” Rudy Gobert

“A l’heure actuelle, pour être honnêtes, nous sommes au plus bas. Je ne vais pas embellir les choses. Nous ne sommes pas où nous voulons être. Lors des six derniers matchs, je trouve que nous avons fait plusieurs pas en arrière. Nous devons être honnêtes et vrais avec nous-mêmes.” Jeff Green

Les explications sont assez simples selon eux, un manque d’effort et des erreurs évitables, pas vraiment un souci de système et d’alchimie

“C’est un manque de précision. Nous perdons beaucoup de ballons. Nous faisons des erreurs bêtes. Je pense que ce sont des choses que tu peux contrôler. Je pense que si on regarde ce que nous faisions en début de saison, comment nous prenions soin du ballon et nous le faisions circuler, et ce que nous avons fait lors des 6 derniers matchs, ce n’est pas nous. Et le coach ne peut pas dire grand-chose. C’est à nous das le vestiaire de trouver des solutions.” Donovan Mitchell

Cela se traduit aussi par une défense qui est à la rue alors que c’est la grande force de l’équipe de Quin Snyder. Avant le road trip qui s’est conclu par 4 défaites en 5 rencontres, elle possédait la meilleure défense, mais elle est désormais 12ème après avoir encaissé 120 points lors de 4 des 6 derniers matchs.

je pense qu’en début de saison il y avait de la concentration et de la détermination en défense et cela se voyait. Plus récemment, nous avons laissé, que ce soit un mauvais shoot, un mauvais coup de sifflet ou un ballon perdu impacte ce que nous faisons. Notre incapacité à enchaîner après je pense que ça a fait du tort à notre défense. En défense il faut 5 gars qui jouent ensemble.” Quin Snyder

La bonne nouvelle pour le Jazz c’est que le calendrier qui arrive est très favorable face aux Grizzlies, Thunder, Wolves, Warriors, Hawks et Hornets. Il faut attendre le 24 décembre et un enchaînement Heat, Clippers, Blazers pour trouver une trace d’une grosse opposition. L’occasion parfaite pour se relancer.

Via The Athletic

Leave a Reply