Certains Clippers frustrés par le « traitement de faveur » accordé à Kawhi Leonard et Paul George ?

Certains Clippers frustrés par le « traitement de faveur » accordé à Kawhi Leonard et Paul George ?

« Nous ne sommes pas une grande équipe. C’est une chose que vous devez vous enlever de la tête. Nous ne sommes pas une grande équipe. Elle vient juste d’être assemblée cette année. Nous avons deux joueurs qui ne faisaient pas partie de cette équipe. Nous avons un joueur qui a remporté un titre NBA avec une autre équipe l’an passé. Donc pour commencer nous ne sommes pas une grande équipe. C’est ce dont nous devons prendre conscience et nous réveiller. Nous sommes une équipe qui a besoin de trouver des solutions pour gagner avec régularité.

(Sur l’ambiance dans le vestiaire) Je ne sais pas. Je n’en sais rien, et c’est peut-être un autre souci. » Harrell

Ces déclarations de Montrezl Harrell datent du 4 janvier dernier, après la défaite 140-114 des Clippers face aux Grizzlies. Vingt jours plus tard, un article co-signé par Jovan Buha et Sam Amick pour The Athletic fait part d’un possible mécontentement de certains joueurs des Clippers concernant le « traitement de faveur de l’équipe accordé à Kawhi Leonard et Paul George ». Harrell aurait ainsi été « loin d’être le seul » à ressentir des problèmes d’alchimie au sein de l’équipe assemblée en juillet.

On pense bien sûr en plus d’Harrell d’abord à Patrick Beverley et Lou Williams, qui ont participé à la belle campagne 2018-19, avec 48 victoires pour 34 défaites et 2 matchs pris aux Warriors au 1er tour des playoffs. Leonard, très préservé par l’équipe en raison de son genou (tendinite), ne participe pas aux back-to-backs et a joué 34 matchs sur 45 possibles. George, d’abord absent suite à son opération des épaules en juin et désormais touché à l’ischio-jambier, a lui disputé seulement 26 matchs.

Harrell a lui joué 44 matchs, Beverley 36 et Williams 42. Le sentiment partagé serait donc le suivant : certains se tapent le sale boulot pendant que d’autres attendent les playoffs. Plusieurs joueurs ne seraient par ailleurs pas satisfaits du manque de dureté et de sérieux des entraînements collectifs à ce stade de la saison. Si Doc Rivers a démenti, The Athletic affirme que lorsque deux walk-throughs ont été annulés de façon inattendue cette saison, certains des coéquipiers de Leonard, déçus car déterminés à travailler, étaient convaincus que la décision finale d’annuler ces deux regroupements était revenue à l’ex-Raptor. L’article précise que l’ailier parlerait le plus fréquemment avec George, Williams, Beverley et Moe Harkless au sein de l’équipe.

Ce qui est sûr, c’est que l’équipe est meilleure avec Leonard, qui tourne à 36 points, 6.5 rebonds, 4.3 passes et 2.8 interceptions sur ses 6 dernières rencontres disputées. Les Clippers sont à 26-8 avec lui cette saison et à 5-6 sans lui. Ils se classent actuellement 3èmes de la conférence Ouest avec un bilan de 31-14, et restent sur 8 victoires en 11 matchs malgré une défaite de 7 points contre Atlanta mercredi soir sans Leonard, George et Beverley.

Sur Twitter ce dernier a cité l’article de The Athletic en y ajoutant la mention suivante : « fake fake fake NEWS !!! ».

Leave a Reply