Daryl Morey : « J’ai été frustré parce que les gens essaient d’analyser ça comme si les choses étaient différentes ici »

Daryl Morey : « J’ai été frustré parce que les gens essaient d’analyser ça comme si les choses étaient différentes ici »

Qui dit suspension de la saison NBA dit possibles baisses des projections concernant le salary cap et par conséquent possible luxury tax pour des équipes qui a priori n’auraient pas dû la payer, comme les Rockets. Daryl Morey a fait le point sur la situation et répondu à ceux qui lui reprochent d’avoir transféré Clint Capela avant tout pour faire de la place financièrement.

« Notre trade deadline nous a permis d’être vraiment dans de bonnes dispositions. Non seulement nous avons cherché à améliorer la structure de notre noyau de joueurs principaux, afin qu’ils se correspondent mieux les uns aux autres, mais nous en sommes également sortis plus flexibles, ce qui nous permettra d’ajouter d’autres joueurs au moment de décider de la répartition de nos dépenses. Nous étions en surcharge au poste 5, maintenant nous avons la possibilité de dépenser sur d’autres postes.

Nous allons fonctionner à peu près comme toutes les équipes fonctionnent et comment nous avons fonctionné depuis mon arrivée ici en 2006. Nous allons mettre une équipe capable de jouer le titre sur le terrain. Et nous ne laisserons rien se mettre en travers de ça. J’ai été un peu frustré de voir des critiques qui reprochaient aux Rockets de ne pas avoir dépensé sur ci ou ça, de ne pas avoir donné assez d’argent à certains joueurs qui sont partis pour au final ne pas faire grand-chose derrière. Mon job c’est d’assembler une équipe capable de jouer le titre. Quoi qu’il se passe avec la ligue et le CBA (accord collectif), nous devons tous faire avec un budget et ce trade à la deadline pourrait par exemple nous aider à signer un joueur important durant l’offseason.
[…] Jugez de ces choix par les résultats sur le terrain. Honnêtement je ne concentre pas sur ce que les propriétaires au sein de la ligue dépensent. Quasiment tous les propriétaires dépensent… juste de quoi être à la limite de la taxe. Ça a été comme ça toute ma carrière. Rien n’a changé. C’est comme ça que chaque équipe fonctionne. » Daryl Morey
Et il est libre de faire les échanges et move qu’il souhaite
“Je peux absolument faire ce que je veux. Mais au bout du compte ça doit être fait en suivant la philosophie de notre structure décisionnelle, qui inclut mois, coach D’Antoni et les propriétaires. C’est comme ça que chaque équipe opère. Je comprends qu’on se penche beaucoup sur la façon dont nous fonctionnons parce qu’il y a eu pas mal de changements récemment. Mais rien n’a vraiment changé et chaque équipe opère ainsi. Ce sont les mêmes personnes qui prennent les décisions. J’ai été frustré parce que les gens essaient d’analyser ça comme si les choses étaient différentes ici. Si vous regardez comment cette équipe fonctionne depuis que je suis arrivé en 2006, c’est la même chose et nous sommes la seconde meilleure équipe en termes de bilan victoires – défaites et généralement prétendants au titre. Nous espérons faire mieux et remporter le titre cette année.”

via Houston Chronicle

Leave a Reply