Larry Hughes : “Il y a eu une connexion entre moi et Allen Iverson dès le premier jour”

Larry Hughes : “Il y a eu une connexion entre moi et Allen Iverson dès le premier jour”

S’il a joué avec Michael Jordan et LeBron James, Larry Hughes a aussi eu la chance d’évoluer sous le même maillot qu’Allen Iverson pendant sa saison rookie, et pendant une partie de sa saison sophomore. Pendant cette période, il a développé une relation spéciale avec The Answer.

“C’était un de mes bons amis, et c’est toujours le cas. Nous n’avons pas joué ensemble bien longtemps, mais nous sommes amis depuis ce moment. Il y a eu une connexion entre nous dès le premier jour, à cause de notre historique familial. J’avais un petit frère qui avait des problèmes médicaux, et lui une petite sœur qui était dans la même situation. C’était un truc qui nous rapprochait. Mon petit frère, qui est décédé depuis, l’a en fait rencontré avant moi. On a tout de suite eu une belle relation en dehors des terrains.” Larry Hughes.

L’arrière-meneur-ailier a du même coup une petite anecdote à raconter sur Iverson.

“Quand j’ai été drafté à Philadelphie, il était déjà là et était connu. Il avait ce contrat avec Reebok… C’était le fils de la ville, tout le monde l’aimait et c’était connu qu’il flambait avec les voitures, les bijoux et tout ça. Quand je suis arrivé, il y a eu un lockout. Vous n’étiez pas payés, mais si vous aviez des prêts, un loyer… Tout ça continuait. Je suis allé à la banque avec Allen Iverson, et il n’est pas allé au distributeur de billet, ni dans la banque pour aller parler avec la personne au guichet, mais directement dans son coffre fort. C’est comme ça qu’il a pris son argent. C’était la première interaction que j’ai eu avec quelqu’un qui avait beaucoup d’argent. Quand ils lui ont donné, c’était encore enveloppé dans du plastique, et c’était quelque chose de différent de ce que j’avais jamais vu. Et je n’ai assisté à ce genre de scène qu’une ou deux fois après ça, mais c’était mon moment “Welcome to the NBA”. Un des trucs les plus fous que j’avais vus à ce moment-là.” Larry Hughes.

Via Hoopshype.

Leave a Reply