Les Warriors se remettent d’un quart temps catastrophique et restent sur les talons des Rockets

Les Warriors se remettent d’un quart temps catastrophique et restent sur les talons des Rockets

Presque aucun souci pour les Warriors, qui remportent leur 6ème victoire de suite en dominant logiquement les Nets sur le score de 114-101. Ils restent sur les talons des Rockets avec un bilan de 50-14.

Ils ont été menés par Stephen Curry, bien remis de sa petite blessure à la cheville puisqu’il signe 34 points à 12/20 dont 6/12 derrière l’arc en plus de 6 rebonds, 4 passes et 3 interceptions. Il a été aidé par les 19 points de Kevin Durant, les 18 de Klay Thompson et les 16 de Draymond Green (9 passes) alors que JaVale McGee ajoute 12 points à 6/7. Les champions shootent à 56.6% dont un joli 11/23 à 3-pts, bien mieux que les Nets, qu’ils ont limité à 42.4% dont 9/34 à 3-pts. Ces derniers ont pu compter toutefois sur 22 points à 9/15 et 8 passes de D’Angelo Russell et 19 points à 7/19 et 7 rebonds de DeMarre Carroll. Ces derniers s’inclinent pour la 4ème fois de suite et restent plus que jamais en course pour le pire bilan de la ligue, même s’il y a de la concurrence.

Les Warriors ont toutefois dû attendre la seconde mi-temps pour faire la différence alors qu’ils avaient tout fait lors du premier quart pour se rendre la vie très facile. Alors que Brooklyn était bien parti menant 12-6, un ouragan s’est abattu sur les visiteurs, qui ont encaissé un violent 29-2 sous l’impulsion de Durant et Curry. Les hommes de Steve Kerr se sont retrouvés aux commandes 35-19 après 12 minutes. Puis ça a été le trou noir pour les champions, qui ont perdu une collection de ballon, 8 sur le quart, et inscrit seulement 13 points à 6/18. Brooklyn, en grande réussite sur la période a fondu sur leur adversaire dans le sillage de Russell et Caris Levert en remportant le quart 34-13 pour mener 53-48 à la pause. Contrairement à d’habitude, au retour des vestiaires les Warriors n’ont pas pu mettre un coup d’accélérateur et s’envoler puisque les Nets se sont accrochés et on a eu droit à un chassé-croisé pendant quelques minutes. Il a fallu attendre un coup de chaud de Curry, auteur d’un 7-0 à lui tout seul dont 2 tirs à 3-pts pour voir les locaux enfin refaire un break pour mener 86-80 après 3 quarts. La second unit a fini le boulot dans le sillage de Greeen et Thompson en passant rapidement un 9-0 qui a porté l’écart à 14 unités et plié le match. Derrière les Warriors ont pris jusqu’à 19 points d’avance.

Leave a Reply