Le Jazz a tenté d’imiter les Bucks; James Harden : « J’ai vu toutes les stratégies qu’il est possible de voir »

Le Jazz a tenté d’imiter les Bucks; James Harden : « J’ai vu toutes les stratégies qu’il est possible de voir »

Arrêter, ou tout du moins ralentir James Harden, c’était la priorité numéro 1 du Jazz pour ce Game 1. Comme ils l’expliquaient ces derniers jours, il n’y a pas de formule magique pour le stopper, toutefois cette saison certaines équipes, dont les Bucks, ont montré quelques pistes au niveau stratégique pour le perturber un peu. Récemment ils avaient décidé de défendre Harden en le privant totalement de sa main gauche et de son stepback pour l’obliger à rentrer dans la raquette et s’empaler sur la défense et le pivot, en aide.

Vidéo : le tuto des Bucks pour éteindre James Harden

Le Jazz d’Utah a adopté le même style de défense, avec un défenseur se positionnant sur le côté gauche du barbu, voire même parfois, derrière, comme l’a fait étrangement Ricky Rubio sur cette action. La défense, Rudy Gobert en tête, se resserre ensuite sur lui dans la raquette.

Cela pousse le barbu à jouer sur ses coéquipiers et ce sont à eux de punir le pari défensif adverse, ce qu’ils ont fait. Eric Gordon a mis 17 points et PJ Tucker et Danuel House 11 chacun avec en combiné un 9/22 à 3-pts, très correct. Mike D’Antoni et le barbu étaient prêts pour cette défense

« Ils ne peuvent pas nous priver de tout. Gobert a fait du bon boulot, mais nous faisions les bonnes actions. James s’est mis en bonne position. Nous ne pouvons pas mieux mettre en place des actions. Nous voyons juste ça un peu plus souvent désormais. L’équipe adverse propose toujours quelque chose en défense sur James. Ils peuvent le déstabiliser peut-être un peu, mais il trouve rapidement des solutions et cela devient inefficace. C’est pour ça qu’il est si bon offensivement. Cela me fait sourire. Cela me fait rire. Il est tellement bon. Vous n’allez pas l’arrêter. Peu importe ce que vous faites. » D’Antoni

James Harden a finalement compilé 29 points et 10 passes à un pourcentage qui n’est pas excellent, mais correct avec un 11/26 dont 4/10 à 3-pts. Il n’a pas du tout été gêné par la stratégie du Jazz et les autres joueurs ont même été plus adroits que lui puisqu’ils terminent à 37/69.

« J’ai vu toutes les stratégies qu’il est possible de voir. Il faut juste continuer de parler à tes coéquipiers durant le match et les mettre en position de réussir, que ce soit en les mettant en position de shooter ou alors en trouvant Clint près du panier. C’est comme ça à chaque action. » James

Il avait démarré fort, s’appuyant sur son floater pour scorer par-dessus Rudy Gobert, et quand l’adresse l’a abandonné avec un 4/12 en seconde mi-temps, il a cherché Clint Capela. Efficace, ce dernier a forcé le Jazz à aider, et les shooteurs texans se sont ainsi retrouvés ouverts et ont sanctionné pour contribuer à un énorme dernier quart avec pas moins de 39 points à 73.7%

« Milwaukee a fait ça à plusieurs reprises, d’autres équipes aussi. Ce n’était pas genre ‘Mais qu’est-ce qui se passe ?’ Dès qu’ils l’ont fait, James n’a cessé d’attaquer le cercle, de faire confiance à son floater. Ca n’est pas rentré ce soir, mais il est allé au panier. Le plus important c’est qu’il a fait des actions et trouvé les gars, qui ont mis leurs shoots. Nous avons beaucoup de shooteurs. Si nous continuons de nous faire confiance, ça ira. » Austin Rivers

Utah va donc peut-être devoir adopter une autre stratégie, mais si on en croit Ricky Rubio, ce n’est pas vraiment leur intention.

« C’est un plan de jeu qui n’est pas que pour un match. C’est pour toute la série. Nous devons le faire encore et encore. Nous devons rendre la vie difficile à un des meilleurs joueurs de la ligue et un grand scoreur. Je pense qu’au fur et à mesure de la série nous allons faire du meilleur boulot. Au Game 2 nous allons faire du meilleur boulot. James Harden a quand même mis 29 points, mais en prenant 26 shoots. C’est ce que nous voulons. Puis il n’est presque pas allé sur la ligne des lancers. C’est ce que nous voulons. C’est le plan de jeu. » Ricky Rubio

Via Houston Chronicle

Leave a Reply