LeBron James : « Une bonne vieille fessée à l’ancienne »

LeBron James : « Une bonne vieille fessée à l’ancienne »

Victoire de 32 points (139-107) des Celtics sur les Lakers cette nuit, le plus gros écart en saison régulière en faveur d’une équipe ou de l’autre dans la rivalité historique depuis un succès de 35 points des Lakers le 16 mars 1969 ! Soit avant les premiers pas de l’Homme sur la Lune.

Boston ne s’était de son côté pas imposé face à la deuxième équipe la plus titrée de l’histoire d’autant de points en saison depuis 1963. Quand on est 1ers de la conférence Ouest, qu’on reste sur 10 victoires en 11 matchs et qu’on vient de récupérer Anthony Davis forcément, ça fait mal.

« Une bonne vieille fessée à l’ancienne. C’est tout. Ils nous ont battu dans toutes les facettes du jeu. Extérieur, intérieur, points sur turnovers, rebonds offensifs… ce sont les ingrédients principaux d’une défaite. » LeBron James 

« Ils ont exécuté leur plan de jeu, nous non, c’est plutôt simple. Ils ont été meilleurs que nous sur beaucoup de choses. On aurait p pu faire mieux sur nos ballons perdus, notre exécution offensive. Défensivement on aurait dû beaucoup plus se parler. Je ne veux pas trop critiquer avant d’avoir revu le match, mais c’était moche comme défaite pour nous. » Rajon Rondo

« C’était un match bizarre dans l’énergie, on en a manqué, du 1er au 15ème joueur de l’équipe, ce qui est inacceptable, en particulier pour un match contre Boston. Ça ne devrait pas être un problème. Mais ça arrive, la saison est longue. » Kyle Kuzma

Limité à 22 minutes, Davis a signé 9 points, 4 rebonds et 2 passes. James a lui été tenu à 15 points à 5/12, 7 rebonds et 13 passes et JaVale McGee a terminé meilleur marqueur de l’équipe avec 18 points à 7/9, 5 rebonds et 3 contres. Les 90 premières secondes de la partie se sont parfaitement déroulées pour les visiteurs entre alley oop, 3-points de Danny Green avec la faute puis contre de Green sur Kemba Walker avant un dunk de Davis pour le 8-0. Un 13-5 amorcé par un ballon perdu de James suivi d’un 3-points de Gordon Hayward plus tard et Boston (16/34 à 3-points contre 7/26 pour L.A.) a égalisé à 13 partout avant de mener 33-30 après 12 minutes. Los Angeles, dominé 48-36 au rebond, n’a plus jamais mené dans le match.

« On n’a pas pris de rebonds. Les rebonds offensifs nous ont tués, on a perdu des ballons. Ils ont été plus physiques que nous. Ils ont fait ce qu’ils voulaient toute la soirée. On n’a pas répondu. C’est difficile de revenir dans un match quand tu ne prends pas les rebonds. En première mi-temps ils étaient adroits mais c’est le rebond qui leur a permis de rester dans le match, de marquer sur seconde chance, je pense que ça nous a un peu tués. » Anthony Davis

En tout les Celtics ont marqué 24 points sur seconde chance, et 28 sur les 15 ballons perdus des Lakers.

« C’est une des choses les plus décevantes pour moi parce que c’est quelque chose qui est contrôlable, le box out, rentrer dans les joueurs, etc. On n’a pas du tout fait ça en première mi-temps donc très déçu là-dessus, et de la performance générale. » Frank Vogel

Cette saison les Lakers – dont la plus lourde défaite avant ce match cette saison était de 24 points) avaient déjà compté au moins 20 points de retard contre 4 autres adversaires (Milwaukee, Dallas, Denver et Orlando), mais ils avaient au moins réussi un gros run pour revenir dans le match à chaque fois. L’équipe est à 10-4 cette saison contre des équipes du top 7 à l’Ouest, mais elle a aussi perdu contre 4 des 5 meilleures équipes de l’Est : Milwaukee, Toronto, Boston et Indiana.

« On n’est pas là où on souhaite être en mars ou avril, et après. On veut continuer à progresser, ce soir collectivement ça n’a pas été le cas. Mais je pense qu’on peut retirer certaines chose de ce match. Il y a toujours du bon dans tout. Il ne faut jamais monter trop haut ou descendre trop bas. Boston a extrêmement bien joué ce soir et ils ont mérité cette victoire.

On n’est pas encore passés à autre chose, ce sera le cas demain. La saison NBA est longue, tu n’a pas envie de faire des matchs comme ça mais si ça arrive, tu essaies d’apprendre des erreurs et de passer à autre chose. » LeBron James

via L.A. TimesESPN

Les Celtics n’avaient pas mis une telle raclée aux Lakers depuis 57 ans ! Enfin pour Kemba Walker, Jayson Tatum en leader au scoring

Leave a Reply