Il y a 30 ans, Michael Jordan portait le numéro 12, Rodney Powell : “Il était contrarié et ne voulait pas en porter un autre”

Il y a 30 ans, Michael Jordan portait le numéro 12, Rodney Powell : “Il était contrarié et ne voulait pas en porter un autre”

Il y a tout juste 30 ans, lors de la Saint Valentin 1990, Michael Jordan est entré sur le parquet d’Orlando sans son numéro 23. En effet, His Airness avait été obligé de porter le n°12 parce que son maillot avait été dérobé dans le vestiaire visiteur.

Jordan, qui a toujours été connu comme un joueur superstitieux, n’était évidemment pas des plus heureux de jouer sans son numéro habituel.

“C’est la première fois que ça m’arrive, avait déclaré Jordan. C’est assez irritant parce que vous êtes habitué à certaines choses et vous n’aimez pas quand tout ça est chamboulé.”

“Je sais que quand MJ a découvert que son maillot avait disparu, il a été très contrarié et ne voulait pas en porter un autre. Heureusement, le staff des Bulls avait apporté un maillot de rechange au cas où quelque chose se passerait, comme un maillot déchiré ou dans ce cas, un maillot manquant.” Rodney Powell

L’ancien directeur des équipements d’Orlando, Rodney Powell, se souvient que tout le monde accusait le personnel du Magic.

“Les gens accusaient les salariés du Magic d’avoir volé le maillot, le personnel d’entretien, à peu près tout le monde qui travaillait dans la salle.” Rodney Powell

Pour Sam Smith, qui suivait les Bulls à l’époque pour le Chicago Tribune, tout le monde pouvait aller et venir dans les vestiaires des joueurs.

“Nous avons toujours supposé que c’était un travailleur du club-house. À l’époque, les vestiaires étaient ouverts à tous. Les célébrités étaient toujours à l’avant et à l’après-match pour avoir un autographe de Jordan. Je me souviens même d’avant match où les arbitres avaient obtenu un autographe de lui. C’était une autre époque.” Sam Smith

Avec le numéro 12 sur les épaules, MJ avait quand même marqué 49 points à 21/43 et 7 rebonds en 47 minutes. Toutefois le Magic a eu le dernier mot en prolongation, 135-129. Après la rencontre il avait déclaré “ne plus vouloir jamais porté ce numéro“. Et c’est évidemment ce qu’il a fait.

Plus d’images mais dans une très mauvaise qualité

A noter que le numéro 12 n’a jamais refait surface, ce qui aurait pu être le cas lors d’une vente publique.

Via Yahoo Sports

Leave a Reply