Accueil » Infos » Les 5 meilleurs Ailiers Forts qui n’ont jamais été All-Star

Les 5 meilleurs Ailiers Forts qui n’ont jamais été All-Star

Houston Rockets v Los Angeles Lakers

Le All-Star Game approche et nous continuons avec notre série des recalés de l’évènement avec les power forwards.

Cliquez ici pour les Meneurs de jeu.
Cliquez ici pour les Arrières.

 

5- Serge IbakaThunder
272 matchs de saison régulière – 43 matchs de playoffs
Carrière: 9.4 pts à 54.4%, 7.1 rbds, 0.3 passe, 2.5 cts & 1.1 bps en 25.6 min
Meilleure saison (2012-13) : 13.4 pts à 55.3%, 7.9 rbds, 0.6 passes, 2.9 cts & 1.6 bps en 32.1min

La carrière de Serge Ibaka est encore longue, et il verra certainement un jour son nom dans la liste des joueurs honorés d’une place au All-Star Game, mais en tout cas, en ce moment, ses prestations sont encore un peu justes pour le voir avec les plus grands. Toutefois, il ne faut pas mettre cela sur le compte du joueur, car ses qualités de basketteur et son physique font de lui un potentiel All-Star tout simplement … après c’est dur de s’exprimer dans un système où tout est mis en place pour mettre en valeur Westbrook & Durant, suivis d’un bench player scoreur.

4- Paul MillsapJazz
516 matchs de saison régulière – 48 matchs de playoffs
Carrière: 12.4 pts à 51.7%, 7.1 rbds, 1.7 passes, 1.1 ints, 1 ct & 1.5 bps en 27.3 min
Meilleure saison (2011-12) : 16.6 pts à 49.5%, 8.8 rbds, 2.3 passes,1.8 ints & 1.8 bps en min

Etre All-Star et membre du Jazz, ce sont deux choses peu compatibles depuis le départ en retraite de Stockton & Malone et la magnifique saison 2004 d’Andreï Kirilenko. Salt Lake City n’est plus à la mode et les joueurs recrutés ne sont pas pour faire enflammer le fan lambda (le Mormon, lui il kiffe !!) pourtant Paul Millsap est tout d’un All-Star, que les choses soient claires !! L’ancien back up de Carlos Boozer a fait oublier le Bull dans l’Utah et doit terminer sa carrière avec au moins une sélection !!!

3- Luis Scola – Rockets/Suns
439 matchs de saison régulière – 19 matchs de playoffs
Carrière: 14.3 pts à 50.4%, 7.6 rbds, 1.9 passes, 0.7 int & 1.8 bps en 29.9 min
Meilleure saison (2010-11 – Rockets) : 18.3 pts à 50.4%, 8.2 rbds, 2.5 passes, 0.6 int & 2 bps en 32.6 min

L’Argentin est une autre anti-thèse du joueur type pour un All-Star … bah oui, depuis sa grosse bâche sur Jermaine O’Neal lors du Mondial 2002, c’est comme s’il avait décidé d’arrêter de sauter … et un joueur qui refuse de dunker dans un All-Star Game, cela fait tâche non ? Pourtant, si on parle juste du joueur, de ses qualités de basketteur, on parle de l’un des meilleurs postes 4 de ce début de siècle.

2- Josh SmithHawks
648 matchs de saison régulière – 46 matchs de playoffs
Carrière: 15.2 pts à 46.4%, 8 rbds, 3.2 passes, 1.3 ints, 2.2 cts & 2.5 bps en 34.1 min
Meilleure saison (2011-12) : 18.8 pts à 45.8%, 9.6rbds, 3.9 passes, 1.4 ints, 1.7 cts & 2.5 bps en 35.3 min

Avec Rudy Gay, le grand absent de ces 2-3 dernières années du match des étoiles de la NBA. Pourtant, ce n’est pas Luis Scola, ni Paul Millsap (en gros il dunke sur tout le monde), en plus, il joue à l’Est et remplit la feuille de stats tous les soirs … mais non, J-Smoove, passe toujours au travers !!! S’il n’est pas retenu dans les 3 prochaines saisons, les amoureux du dunk pourront crier au scandale.

1- Lamar Odom – Clippers/Heat/Lakers/Mavs/Clippers
935 matchs de saison régulière – 102 matchs de playoffs
Carrière: 13.5 pts à 46.3%, 8.5 rbds, 3.8 passes, 0.9 int, 0.9 ct & 2.4 bps en min
Meilleure saison (2005-06 – Lakers) : 14.8 pts à 48.1 %, 9.2 rbds, 5.5 passes, 0.9 int, 0.8 ct & 2.7 bps en 40.3 min

Intrinsèquement, on parle là d’un des joueurs les plus talentueux balle en main de sa génération. Odom a commencé sa carrière au poste d’ailier, pour faire des piges à la mène et jouer en ce moment en 4-5 pour les Clippers, la franchise de ses débuts. Hormis sa saison folle avec le Heat en 2004 (lorsqu’il couvait le rookie Dwyane Wade), il n’a peut être jamais connu cette saison statistique pour être retenu … pourtant, quel joueur, quelle classe, quelle polyvalence … Cette fois c’est moi qui CRIE au scandale :@ même si dans le triangle des Lakers, il a gagné ses titres et pris la place qui devait être la sienne derrière des stars plus en vue … triste L

Honorable Mention: Jeff Green, Anderson Varejao

Cliquez ici pour les Meneurs de jeu.
Cliquez ici pour les Arrières.











Répondre