Pourquoi transférer Hassan Whiteside a été un bon choix pour Miami

Pourquoi transférer Hassan Whiteside a été un bon choix pour Miami

Hassan Whiteside a retrouvé des couleurs dans l’Oregon cette saison. Le pivot tourne à 15.9 points à 60.4%, 13.9 rebonds, 1.2 passe et 2.8 contres par match en 29.7 minutes de moyenne et 34 rencontres disputées avec les Blazers, contre 12.3 points à 57.1%, 11.3 rebonds, 0.8 passe et 1.9 contre en 23.3 minutes de moyenne et 72 matchs avec Miami en 2018-19. Ce qui ne veut pas nécessairement dire que le Heat a fait une erreur en l’envoyant à Portland au mois de juillet dernier. L’équipe, bien différente de l’année dernière avec les arrivées de Jimmy Butler, Kendrick Nunn ou encore Tyler Herro, se porte comme un charme avec un bilan de 26 victoires pour 10 défaites, pas une seule série de deux revers consécutifs et une 3ème place à l’Est.

« On est plus mobiles aujourd’hui. Bam (Adebayo, devenu pivot titulaire à temps plein pour sa 3ème année NBA) peut tenir le ballon et nous le donner, je ne dis pas qu’Hassan ne pouvait pas le faire, mais c’est différent. Bam a un ‘moteur’ différent, plus important, et parfois tu as besoin de ça pour pouvoir prendre des shoots différents. » Goran Dragic

Miami a gagné 15 places au classement des meilleures équipes concernant l’offensive rating cette saison, avec 110 points par match pour 100 posessions (contre 106.7 la saison passée).

« Plus on partage le ballon plus on est dans le rythme sur le terrain. » Tyler Herro

« Aujourd’hui le jeu tourne autour de la ligne à 3-points et sur le fait de trouver des shooteurs en sortie d’écran. On a ajouté une autre dimension. Non seulement on a des attaquants qui peuvent créer comme Goran et Jimmy, mais on a aussi un pivot qui peut pénétrer et écarter autour, ce qui nous permet de mettre en place des coupes autour de lui. Plus ton attaque passe par des bons manieurs de ballon, plus tu peux devenir dangereux et plus tu as d’options. » Udonis Haslem

Avec ses 2.8 blocks par match, Whiteside (30 ans, 2,13 m) est le meilleur contreur de la ligue loin devant Adebayo, 24ème avec 1.2 contre par match. Mais la polyvalence de ce dernier, candidat à une place au All-Star Game cette saison avec des moyennes de 15.6 points à 58%, 10.6 rebonds, 4.5 passes et 1.3 interception par match, a plus de valeur pour les Floridiens.

« Les gens ne voient que les stats. Si tu contres un tir, ça se voit dans les stats. Bam peut switcher sur des meneurs, les enfermer et ils ne scorent pas. Ça vous ne le verrez pas dans les stats. Quand tu regardes les matchs tu remarques ces choses-là, et c’est pour ça qu’il est différent. » Goran Dragic

« C’est simplement différent. Il est toujours autour du cercle. Ce n’est pas que Bam ne peut pas contrer des tirs comme Hassan, il peut contrer des tirs. Mais il est tellement polyvalent qu’on peut le faire switcher de 1 à 5, et il peut aussi défendre dans le périmètre, ce qui l’éloigne du panier (et libère donc de la place). » Udonis Haslem

Adebayo fait partie des 3 joueurs NBA à tourner à minimum 15 points, 10 rebonds, 4 passes, 1 interception et 1 contre par match cette saison avec Giannis Antetokounmpo et Karl-Anthony Towns. Le pivot de 22 ans et 2,06 m totalise 161 passes décisives cette saison. Whiteside sur toute l’année dernière ? 54 (42 pour le moment cette saison).

« Tu ne peux pas comparer parce que cette équipe est différente de celle qu’elle était ces trois dernières années. On a des shooteurs et des gars qui peuvent poser le ballon et créer, et Bam, qui peut tout faire. C’est simplement différent aujourd’hui. » Goran Dragic

via The Athletic

[Dernière chance] Voyage NBA : Assistez à deux affiches de rêve à Boston !

Leave a Reply