Steve Nash très optimiste sur son filleul : « un joueur au potentiel incroyable »

Steve Nash très optimiste sur son filleul : « un joueur au potentiel incroyable »

La première moitié de saison de RJ Barrett, drafté en 3ème position par les Knicks, est à l’image de son équipe, difficile. Le Canadien connait logiquement une période d’adaptation à la NBA et s’il sort quelques belles performances, elles n’éclipsent pas un niveau global plus que moyen, à l’image de son son pourcentage aux tirs : 39.3% dont 32.9% à 3-pts et un piteux 60.3% derrière l’arc, pour 14.1 points. En début de saison David Fizdale l’avait utilisé en playmaker mais l’expérience n’a pas été une réussite. Pas de quoi inquiéter son parrain Steve Nash

« Il a montré tout ce que je pensais qu’il montrerait. Il est incroyablement talentueux, un basketteur très complet. Il fait un peu de tout. Je pense qu’il va évoluer dans un excellent playmaker parce qu’il a cette capacité naturelle qui fait qu’il n’a pas nécessairement besoin de briller à ce stade de sa carrière et à ce moment de la construction de cette équipe. C’est excitant pour les fans des Knicks qu’il produise quand même, il est polyvalent et il peut scorer. Il progresse défensivement. Et selon moi, il est un playmaker naturel et on ne met pas ça en avant dans sa marge de progression. Donc pour la franchise c’est excitant. » Nash

Adepte du drive, certains scouts s’interrogent sur sa capacité à durer avec un tel jeu, notamment physiquement en évitant les blessures.

« Je pense que le physique de RJ n’est pas totalement développé. Je pense qu’il peut améliorer son explosivité sur le départ en dribble. Il est athlétique quand il est lancé, mais lorsqu’il est en position arrêtée, son explosivité et sa dextérité sont améliorables, car il est tellement jeune. Je pense qu’il va progresser. Et son shoot s’est amélioré ces 4 ou 5 dernières années. Je pense qu’il va continuer de progresser sur tout ça. Nous parlons d’un joueur au potentiel incroyable. » Nash

Quant à l’environnement, qui ne semble pas idéal à New York, avec une culture de la lose depuis des années, là aussi Steve Nash est confiant.

« Il doit juste garder la tête baissée et bosser pour se développer. Il ne peut pas laisser les défaites le décourager de continuer à tout faire pour être le meilleur joueur possible. Et par chance il a ce caractère. Il faut trouver un moyen, quand tu es un tel compétiteur, de ne pas laisser les défaites affecter ton plan. Et bien que ce soit un défi pour lui, il est équipé pour. Donc je ne vois pas ça comme un souci. Je vois ça comme quelque chose qui va potentiellement le stimuler. » Nash

Via NY daily News

Leave a Reply