Isiah Thomas a tout fait pour être drafté par les Bulls : « J’ai saboté tous mes entretiens »

Isiah Thomas a tout fait pour être drafté par les Bulls : « J’ai saboté tous mes entretiens »

Auréolé du titre de champion NCAA avec Indiana, Isiah Thomas s’est présenté à la draft 1981 avec un objectif : être sélectionné par Chicago, ville où il a grandi. Malheureusement pour le Hall of Famer, sa cote était bien trop haute et son talent bien trop connu pour espérer tomber à la 6ème place. Ce n’est pourtant pas faute d’avoir essayé…

« Isiah Thomas : – Je voulais rentrer à la maison, je voulais aller à Chicago. Quand tu grandis à Chicago, Detroit c’est l’ennemi. Comme avec les Green Bay Packers ou les Detroit Lions. Je ne sais pas si c’est déjà arrivé depuis à la draft, mais on était deux gamins à avoir grandi dans le même quartier avec Mark (Aguirre), pour le pick 1 et 2. On voulait tous les deux aller à Chicago. Chicago avait 2 picks cette année-là, ils draftaient en 4ème et en 6ème position.

Darius Miles : – Et vous n’alliez plus être disponibles à ce moment-là de la draft.

Isiah Thomas : – On essayait ! J’ai saboté tous mes entretiens (rires). Je me souviens avoir été à Dallas, ils avaient le 1er choix. Dick Motta était coach (entre 1980 et 1987, ndlr). Je l’avais vu coaché les Chicago Bulls (entre 1968 et 1976) et je me souviens qu’il m’avait demandé qui selon moi était le meilleur joueur de la draft. J’ai dit : ‘Mark Aguirre !’. Et à ce moment-là il l’était. Ensuite il m’a demandé si je pensais pouvoir venir joueur ici pour lui à Dallas et j’ai répondu : ‘Non, je ne pense pas correspondre à votre système parce qu’il est surtout dirigé vers les ailiers et je ne vais pas être le meneur qui fait la passe et qui va attendre dans le corner’. Il s’est énervé et donc moi j’étais content. À ce moment-là je fais tout ce que je peux pour descendre à la 4ème place. Detroit avait le 2ème choix, New Jersey le 3ème et Chicago le 4ème. Je me dis que je peux simplement dire à Detroit que je n’ai pas envie de jouer là-bas. J’ai rencontré Jack McCloskey (GM des Pistons) et Will Robinson (scout). Jack McCloskey me posait des tas des questions et je répondais à côté exprès à chaque fois. Et puis à la fin il me regarde et il me dit : ‘Je sais ce que tu es en train de faire, mais je vais te drafter en 2ème position si tu es encore là, tu vas adorer jouer ici’. J’étais blasé. Il est sorti de la pièce, Will Robinson est entré, et je n’oublierai jamais, il a dit : ‘Champ’, si tu as suffisamment de chance pour venir ici à Detroit, cet endroit va t’aimer comme aucun autre. Je sais que tu aimes Chicago, mais si tu viens à Detroit, cette ville va t’aimer comme aucune autre’. Et il avait raison ! »

Ironie du sort, Mark Aguirre, choisi en 1ère position par les Mavericks puis triple All-Star, est plus tard lui aussi devenu un Piston (1989-93), et a remporté 2 titres avec la franchise du Michigan et Thomas (12 fois All-Star, 2 fois champion). Quant aux Bulls, ils s’étaient rabattus sur Orlando Woolridge (les Hawks avaient récupéré le 4ème choix – Al Wood – via trade).

Leave a Reply