Donovan Mitchell : « Le sentiment qu’on peut être inarrêtables en jouant comme ça pendant 40 minutes »; Gregg Popovich : « Ça m’en dit beaucoup sur le groupe »

Donovan Mitchell : « Le sentiment qu’on peut être inarrêtables en jouant comme ça pendant 40 minutes »; Gregg Popovich : « Ça m’en dit beaucoup sur le groupe »

Menés deux fois au cours de leur premier match (le deuxième se jouera samedi) de préparation contre l’Australie hier, les hommes de Gregg Popovich ont bien réagi en infligeant aux Boomers un 13-0 d’entrée à la reprise alors qu’ils ne comptaient qu’un point d’avance à la pause. Team USA a ensuite déroulé pour s’imposer 102-86.

« C’était un match physique, excellente compétitivité des deux côtés. Sacrée attaque de la part des Boomers j’ai trouvé, vraiment difficile à défendre. Ils se déplacent et coupent très bien. On va revoir le match et je pense qu’on va beaucoup apprendre de ce qu’on a eu à défendre ce soir. Très impressionnant, bravo à eux.

[…] On s’est ajusté au jeu physique, on a changé quelques petites choses et les gars ont fait du bon boulot. Myles Turner (15 points, 14 rebonds) nous a donné un gros punch, il a été super. Bien sûr Kemba Walker (23 points) sur pick-and-roll est bien difficile à défendre, donc nous apprenons ce que nous devrions utiliser en attaque et ce qu’on devrait faire selon les joueurs présents sur le terrain. Nous ne sommes bien sûr pas une équipe expérimentée, les gars n’ont jamais joué ensemble, donc je trouve qu’ils font du très bon boulot pour apprendre à se connaître rapidement. » Gregg Popovich

Nouveau voyage à New York du 2 au 7 mars : 3 matchs NBA à partir de 1050€ !!

À la fin du 2ème quart-temps, l’Australie a réussi à passer devant 44-43 au terme d’un 12-2.

« Notre transition défensive n’était pas bonne, ils ont mis trois 3-points d’affilée. Je crois qu’ils ont marqué 12 points en 2 minutes et demi et 3 de ces paniers étaient des 3-points. On a manqué de communication sur le transition en première mi-temps, c’était mieux en seconde. Mais tout le match on est allé au rebond, dur. Ça a un peu été un problème pour nous donc c’était bien de faire de bonnes choses dans ce domaine ce soir. » Gregg Popovich

Notamment grâce à Patty Mills.

« C’est Patty. Je suis tellement content qu’il soit dans mon équipe en NBA. Mais ici, c’est un vrai chieur. Vraiment. Il bouge, il coupe… Il est intelligent. Un chieur. » Gregg Popovich

Le run du début de 3ème quart-temps a ensuite creusé un écart fatal aux Australiens.

« L’un de nos mantras les plus importants c’est garder son sang-froid. Dans certains matchs les choses ne vont pas aller dans notre sens, et la façon dont tu réponds à ça va vraiment déterminer ce que tu vas faire. On avait quoi 10, 11, 12 points d’avance et d’un coup, plus qu’un point d’écart. Donc de revenir dans le troisième quart avec cette concentration c’était impressionnant et ça m’en dit beaucoup sur le groupe. » Gregg Popovich

« La façon dont on a répondu en seconde mi-temps montre le caractère de cette équipe. On a joué devant 55 000 (52 000) personnes, c’est normal qu’il y ait un peu de nervosité. Mais une fois qu’on était dedans et qu’on a commencé à jouer notre basket, on était bien. On a le sentiment de pouvoir être inarrêtables si on joue comme ça pendant 40 minutes. Si on peut continuer à construire là-dessus, c’est ce qu’on ressent. Sans dire qu’on y est déjà, on a encore du chemin à faire, mais on est bien. » Donovan Mitchell

Encore une fois, Pop a souligné que la réussite de son équipe dépendrait de deux choses : la défense et les rebonds.

« On a encore un long chemin à parcourir, on peut encore beaucoup progresser, parce qu’on est tous nouveaux les uns par rapport aux autres. Mais nous savons que la défense et les rebonds sont notre ticket pour la réussite dans ce tournoi. Si on ne fait pas ça, on n’y arrivera pas. » Gregg Popovich

via USAB

Leave a Reply